Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Léopard d'or attribué à Histoire de ma mort produit par les Nantais Capricci

0 04.09.2013 15:20
Le Nantais Thierry Lounas (à droite) et Albert Serra avec le Léopard d'or

Le Nantais Thierry Lounas (à droite) et Albert Serra avec le Léopard d'or

Festival del film Locarno / Ti-Press / Samuel Golay

Le festival suisse de Locarno, très grand festival de cinéma d’auteur a décerné son grand prix, le Léopard d’or, au film "Histoire de ma mort" du réalisateur catalan Albert Serra. Il a été produit par la société nantaise Capricci films et a bénéficié d'une aide à la production de la région des Pays de Loire de 100 000 euros. Une partie a été tournée en Mayenne


De passage à Nantes, ce mercredi, Thierry Lounas, le directeur de la société Capricci, s'est dit " heureux mais un peu surpris lors de l'attribution de ce prix car il s'agit d'un cinéma très radical, très audacieux". Une belle surprise pour ce producteur qui n'hésite pas à investir dans des projets effectivement plein d'audace pour ne citer que "Les Mouvements du bassin" du réalisateur HPG dans lequel jouait Eric Cantona.


Au chapitre actualité, l'entreprise Capricci, fondée en 1999 à Nantes par Thierry Lounas et son frère Farid (10 salariés au total) diffusera "La Jalousie", le nouveau film de Philippe Garrel (sortie le 4 décembre), avec la Nantaise Anna Mouglalis. L'équipe s'apprête aussi à tourner "Pasolini" avec le réalisateur Abel Ferrara. Le tournage aura lieu à Rome en décembre et racontera le dernier jour de la mort de Pasolini. La région des Pays de Loire a également attribué une aide de 110 000 euros à ce film. Thierry Lounas attend également le bouclage du scénario de Rachida Brakni "De sas en sas" qui se trame en milieu carcéral. Il aimerait débuter le tournage au printemps, "sûrement en studio". Sauf si l'ancienne prison de Nantes n'est pas démolie d'ici là et qu'un accord soit trouvé. "On pourrait effectivement y envisager un tournage dans ces murs". A suivre. Parallèlement, ils préparent la version anglaise de la revue "So Film", pendant de "So foot". Il existe déjà une version espagnole de "So film". En France, cette revue sans concession sur le cinéma se vend à 30 000 exemplaires quand "So foot" culmine à 90 000.  


L'interview du Nantais Thierry Lunas à lire jeudi 5 septembre dans les colonnes de Presse Océan.


 


 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.