Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Salaires dans l'armée : le cri de colère d'une femme de militaire

0 07.10.2014 15:35
La lettre de cette femme de soldat dénonce le système Louvois de gestion des soldes.

La lettre de cette femme de soldat dénonce le système Louvois de gestion des soldes.

archives JDLO

L'épouse d'un militaire du 2e Régiment d'infanterie Marine basé à Auvours, près du Mans, vient d’adresser à Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, une lettre pour dénoncer les conséquences des errements du système Louvois de gestion des soldes des militaires sur sa vie personnelle et celle de sa famille. Voici l'intégralité du cri du coeur de cette jeune mère de famille :

« Monsieur le ministre,
Je suis une épouse de soldat, j’en suis fière. J’accepte toutes les missions pour lesquelles mon conjoint quitte sa famille, ses enfants, pendant de longs mois.

J’accepte qu’il risque sa vie pour la France lorsqu’il combat en Afghanistan ou au Mali.

J’accepte les larmes de ma fille lorsque son papa part pour six mois. J’accepte les week-ends de garde, les semaines sur le terrain, les déplacements en tous genres, de janvier à décembre, sans répit. J’accepte de fêter Noël sans lui, j’accepte qu’il ne soit pas là pour voir les yeux émerveillés de ses enfants devant le sapin illuminé.

J’accepte qu’il ne soit pas là pour les anniversaires, la première bougie de sa fille, ses premiers pas, la kermesse de fin d’année, la fête des papas.

Savez-vous ce que ressent une maman face aux chagrins de ses enfants qui réclament leur papa ? Lorsque nous-mêmes, on se demande s’il reviendra ?

J’accepte qu’il ne soit pas là pour la naissance de son fils.

J’accepte d’attendre un mois pour que son regard croise enfin le sien et qu’il puisse enfin le serrer dans ses bras. J’accepte d’être seule face aux coups durs de la vie. J’accepte tout cela depuis des années et je l’assume car je suis fière de son engagement. Mais j’aimerais que cet engagement soit reconnu à sa juste valeur.

Je n’accepte pas qu’il ne soit pas payé à la fin du mois.

Je n’accepte pas que l’armée et ce fameux logiciel Louvois fassent n’importe quoi.

Je n’accepte pas que l’armée retire sur sa solde des centaines d’euros chaque mois. Je n’accepte pas que l’armée puisse mettre en danger l’équilibre financier de ma famille. Je n’accepte pas ce manque de reconnaissance. Respectez-nous, respectez les familles ».

Samedi 4 octobre, nos confrères du "Maine Libre" consacraient un dossier à cette thématique dans leur édition payante, à lire ici sur ordinateur, tablette et smartphone.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.