Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Temple-de-Bretagne Le braquage tourne court : 5 suspects interpellés

1 29.12.2015 18:17
L'hélicoptère de la gendarmerie a permis de localiser les derniers suspects.

L'hélicoptère de la gendarmerie a permis de localiser les derniers suspects.

Photo Thierry Lemaire

Cinq jeunes hommes de 18 à 21 ans ont été interpellés ce mardi en fin de matinée. Ils ont été placés en garde à vue pour vol à main armée.

Ils sont suspectés de s'être présentés vers 11 h 45 dans une supérette du centre du Temple-de-Bretagne et d'avoir exigé la caisse, en exhibant des armes.

La caissière a d'abord refusé de leur donner la caisse. Le gérant, venu de l'arrière-boutique, a réussi à plaquer au sol un des assaillants. Les autres ont pris la fuite, abandonnant la caisse qu'ils avaient entre-temps arrachée des mains de la caissière.

Immédiatement, les gendarmes qui se trouvaient en patrouille à proximité arrivent, interpellent un des suspects et sécurisent les lieux. Une soixantaine de militaires débute alors une traque dans le secteur, assistés par un hélicoptère.

Une heure après les faits, le véhicule utilisé par les auteurs du braquage est retrouvé caché dans un bois longeant la route Nantes - Saint-Nazaire. Deux nouveaux suspects sont interpellés. Trois quarts d'heure plus tard, l'hélicoptère signale deux jeunes gens en survêtement traversant dangereusement la 2 x 2 voies. Ils sont rapidement interceptés par des équipes au sol.

Des vêtements et des cagoules ont été retrouvés près de la voiture. Une des armes exhibées s'est révélée être une arme de type Airsoft.  L'enquête a été confiée à la brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de Nantes.

Quatre des cinq suspects résident à Saint-Nazaire et un à Nantes.

Commentaires (1)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.