Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

"L'homophobie tue" tagué sur les murs de mairies : les maires portent plainte

1 18.07.2013 18:11

Les maires de Mésanger, Saint-Sulpice-des-Landes et Vritz, dans le nord de la Loire-Atlantique, portent plainte pour dégradation et injure publique. Les 9 et 10 juillet, les façades de leurs mairies avaient été taguées. L'inscription "l'homophobie tue" était ainsi visible ainsi que "lesbiennes tristes et en colère".

Selon l'avocat des trois élus, ces tags sont "en lien direct avec les récentes prises de position de ces maires en faveur de la liberté de conscience à la suite de l'adoption de la loi Taubira" sur le mariage pour tous.

Plus d'informations à lire demain dans Presse Océan

Commentaires (1)

injure publique ?
observateur44 ven, 19/07/2013 - 18:51

En quoi l'inscription "l'homophobie tue" peut-elle constituer une injure publique ? Au seul motif que selon leur avocat, ces maires auraient fait part de leur réticence à appliquer la loi Taubira.
On rêve ou quoi ? Ce ne sont pas les auteurs de ces inscriptions qui méritent d'être poursuivis, et l'avocat de ces maires devrait peaufiner ses arguments car si ces édiles venaient à refuser d'appliquer la loi républicaine, le Préfet pourrait être tenu d'intervenir et les poursuivre.
Ceci étant dit, les graffitis et autres tags, qui ornent nos murs de bâtiments privés ou publics, deviennent une vraie plaie et le Sinistre de la Culture qui, en 1982, en fit un art majeur devrait être lui aussi poursuivi pour n'avoir pas su tenir sa Lang.....

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.