Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Littoral Hécatombe de crevettes en Vendée : la Loire-Atlantique touchée

0 01.08.2014 16:36
  • Photo Jean-Jacques Roux

    "ll y avait des centaines de kilos, voire des tonnes de crustacés morts".




Jean-Jacques Roux, Rezéen, a fait une étrange découverte, hier soir, sur la plage de Saint-Jean-de-Monts (Vendée) où il possède une résidence secondaire. « Il y avait des vagues de boucaux morts, de crevettes, de crabes, de pignons... Tous morts. Avec une odeur, je ne vous dis pas »Il pourrait s'agir d'un phénomène d'étouffement lié à une certaine espèce d'algues, constaté également en Loire-Atlantique depuis quelques semaines, aux dires de l'Agence régionale de santé.

Déjà la veille, raconte Jean-Jacques, « ça sentait le poisson mort à plusieurs kilomètres à la ronde. A marée basse jeudi midi, sur la plage de Saint-Jean, on s’est retrouvé à marcher sur 2 ou 3 cm de boue verte épaisse. La plage était recouverte, on a trouvé ça bizarre ».

Puis, quand la marée est remontée, vers 18 h, « j’y suis retourné et là c’était triste à voir. Il y avait des centaines de kilos, voire des tonnes de crustacés morts, que la mer ramenait par brassées à chaque vague. Tous les baigneurs se demandaient ce qui se passait. Les gens n’en croyaient pas leurs yeux ! Il n’y avait que les enfants pour encore oser se baigner. La plage à marée haute était impraticable... »

En citoyen curieux, Jean-Jacques se rend sur les trois plages de Saint-Jean ce soir là, jusqu’à Saint-Hilaire-de-Riez. Partout, il affirme avoir fait le même constat : les coquillages morts recouvraient le sable. « C’est désastreux quand même, d’où ça peut provenir ? » Dès jeudi soir, il envoie ses photos à l’Office de tourisme qui lui fait savoir ce vendredi matin que leurs analyses n’ont rien donné. « Rassurez vous il n’y a rien de toxique pour les humains, m’ont-ils dit. Et très tôt ce matin, on les a vus nettoyer toutes les plages pour qu’on ne voit plus rien ».

Pour une plage labellisée pavillon bleu cette année, ce genre de découverte peut être gênante. Il pourrait s'agir d'une contamination lié au phénomène des algues. Une pollution déjà constatée en Loire-Atlantique. S’agissait-il des même algues vertes qui ont pollué la Bretagne ? « L’office m’a assuré qu’il s’agissait d’une autre espèce d’algue ».

Pour l’heure, aucun témoignage ne nous est parvenu concernant d'autres plages.

Pour autant Jean-Marie assure que les prochaines grandes marées ne vaudront pas le déplacement : « Vu ce qu’on a vu, c’est clair, il n’y a plus rien à pêcher... »

Réponse de l'office de tourisme jeudi soir à Jean-Jacques Roux :

"Bonjour, en effet une partie de la plage de Saint Jean de Monts est touchée par un arrivage d'algues vertes non toxiques. Voici le message communiqué par la mairie hier à ce sujet : "Les phénomènes de développement d’algues en bordure de côte observés cette semaine sont probablement liés au temps orageux et à un faible marnage (différence de variation entre la haute et basse mer). D’après les observations faites ce matin sur la grande plage, les algues présentes en bordure d’estran ne correspondent pas au type d’algues : ulva armoricana ou ulva rotundata communément appelé « salade de mer » impliqué dans des phénomènes pouvant provoquer des risques sanitaires. Ce risque grave est donc écarté. Par ailleurs, les quantités d’algues déposées sur le sable sec ne correspondent pas à un arrivage massif et ne présagent pas de dangers particuliers." La plage est en cours de nettoyage. Cordialement"

Un office de tourisme qui se préoccupe de la situation néanmoins, puisqu'il postait il y a une heure, sur sa page Facebook :

"Nous ne savons pas si de nouveaux crustacés ont été retrouvés morts aujourd'hui. Mais sachez qu'ils ne représentent pas de danger, et qu'ils sont dûs à une prolifération d'algues vertes (...). Les algues vertes en trop grand nombre asphyxient les crabes et autre crustacés. Les résultats des analyses sont attendus pour demain au poste des MNS."

Lucie Beaupérin

Plus d'informations sur ce nouveau phénomène d'algues vertes dans Presse Océan du samedi 2 août.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.