Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Aujourd'hui, notre dossier sur les fusillés de 1943

2 10.02.2013 12:07
Joël Busson, président du comité du souvenir des fusillés.

Joël Busson, président du comité du souvenir des fusillés.

Photo Presse Océan - Nathalie Bourreau

Entre juillet 1942 et mars 1943, la police française interpellait 331 militants ou sympathisants communistes du département soupçonnés de menées anti-nationales.

Du 15 au 28 janvier 1943, 45 résistants, dont cinq républicains espagnols et deux femmes, étaient traduits devant le conseil de guerre allemand. Une parodie de procès à l’issue de laquelle 37 d’entre eux sont condamnés à mort. Neuf sont fusillés dès le lendemain au champ de tir du Bêle à Nantes. Quinze autres le sont le 13 février et les trois derniers le 7 mai.

Un deuxième procès se déroule les 12 et 13 août. Treize résistants communistes sont condamnés à mort, 11 sont fusillés le 25 août et les deux derniers exécutés en Allemagne.

Retrouvez notre dossier spécial de quatre pages dans notre édition du dimanche 10 février.

Commentaires (2)

ERREURS
jeanchauvin (non vérifié) dim, 10/02/2013 - 17:59

Plusieurs erreurs dans cet article.

- Merci de restituer aux Espagnols leurs identités exactes et complètes et non celles retenues par la police de Vichy:
Benedicto BLANCO DOBARRO (Benedicto, avec un "i")
Basilio BLASCO MARTIN (Martin et son 2e nom, celui de sa mère, et non son prénom)
Alfredo GOMEZ OLLERO
Miguel SANCHEZ TOLOSA

- La photo de Christophe Belser est bien devant l'ancien commissariat, rue Garde-Dieu, mais ce ne sont pas les Archives Municipales. Elles sont dans la rue à coté, rue d'Enfer.

- "L'INFO EN PLUS
37 fusillés du Procès des 42 + 13 du Procès des 16 + 2 exécutés à Tübingen, cela fait 52 fusillés (c'est bien suffisant) et non 61.

-" Un deuxième procès"
13 sont condamnés à mort (et non 15) 11 sont fusillés le 25 août (et non le lendemain)

Jean CHAUVIN,
fils d'Auguste CHAUVIN, fusillé le 13 février 1943
auteur de "Lettres d'un Héros Ordinaire" Éditions "L'Oribus" 2003

Il y a 70 ans, les éxecutions de 1943.
panet44 (non vérifié) dim, 10/02/2013 - 16:05

Je suis Président du Souvenir Français de Carquefou, et en 2007 avec la famille Lefièvre nous avons fait graver le nom d'Henri Lefièvre sur le Monument aux Morts, et je voulais vous signaler qu'Henri est né à Carquefou le 21 juin 1902, il n'a donc pas 21 ans mais 41 ans quand il a été fusillé en 1943.
Salutations distinguées.
Jean-Etienne GUIHARD.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.