Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Barrage discret d’élus PS à François de Rugy

3 02.04.2014 06:00
François de Rugy, député écologiste, avec Pascal Bolo (PS), qui l’a secondé comme suppléant lors des législatives en 2012.

François de Rugy, député écologiste, avec Pascal Bolo (PS), qui l’a secondé comme suppléant lors des législatives en 2012.

ARCHIVES PRESSE OCEAN-NATHALIE BOURREAU

Le député écologiste dans le gouvernement Valls ? Le PS nantais a dit « ouf » hier quand l’hypothèse a capoté.

Silence radio, message laconique. François de Rugy, député écologiste de Loire-Atlantique, était-il prêt à entrer dans le gouvernement de Manuel Valls, nouveau Premier ministre ? « Tout sera dénoué ce mercredi matin », élude l’élu par SMS.
Et puis la claque tombe. Vers 20 heures, hier, le bureau exécutif du parti écologiste rend sa copie : aucun élu EELV ne s’affichera dans l’équipe Valls, sous peine d’exclusion.

L’annonce de cette défection plonge le nouveau chef du gouvernement dans l’embarras. Mais elle fait des heureux à Nantes. « Champagne », s’écrie un élu socialiste chevronné. L’hypothèse selon laquelle François de Rugy pourrait faire son entrée au gouvernement a « fait son chemin dans les couloirs de l’hôtel de ville ». « L’idée a été jugée crédible et réaliste. Comme de nombreux parlementaires, François de Rugy rêve d’un tel poste », confirme un membre de la garde rapprochée de Johanna Rolland (PS), qui sera intronisée maire vendredi.

Une telle option menaçait de dynamiter l’organigramme de la mairie de Nantes. Le socialiste Pascal Bolo, favori pour le poste de premier adjoint, aurait aussitôt été bombardé député, en tant que suppléant de François de Rugy. Et il aurait dû renoncer à être le numéro 2 de la ville, selon la règle établie par la future maire: pas de cumul de poste de parlementaire et d’une responsabilité exécutive. 

Autre motif de contrariété: la seule idée de voir entrer au gouvernement un élu nantais opposé à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes suscite une levée de boucliers.

Dossier complet dans Presse Océan ce mercredi.

 

Lire aussi :

Politique Le député nantais de Rugy (EELV) déplore la décision de son parti

Commentaires (3)

"je m'voyais déjà en haut de
observateur44 mer, 02/04/2014 - 16:52

"je m'voyais déjà en haut de l'affiche".... le rêve éveillé du petit dépité écolo n'aura duré qu'un temps . Et c'est heureux car une telle nomination eût été perçue par JMA comme insupportable, lui qui pour conserver son poste à Matignon avait fait tant d'efforts et offerts tant de faveurs aux écolos nantais. Ca n'a pas suffit pour rester en poste, malgré la belle victoire de Johanna Rolland, même si celle-ci sera pavée d'embûches.
Qu'un dépité écolo soit de temps en temps ramené au principe de réalité, honnêtement ça ne fait pas de mal.

Prenez votre courage à deux
Cyril mer, 02/04/2014 - 10:52

Prenez votre courage à deux mains De Rugy ; passez outre les recommandations de votre parti en briguant le poste de ministre de l'écologie : arrivé sur place, dépêchez-vous de mettre fin au projet d'aéroport avant que le parti ne prononce votre exclusion ; tous les écologistes et une grande partie des sympathisants PS vous remercieront ;)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.