Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Cent trois communes ont opté pour la hausse des impôts locaux

0 03.10.2015 06:00
Anne Choblet, maire sans étiquette de La Remaudière.

Anne Choblet, maire sans étiquette de La Remaudière.

Photo PO-Romain Boulanger

Avec l’automne, voici que les feuilles d’imposition tombent. En Loire-Atlantique, 103 communes ont voté une hausse des taux des taxes d’habitation et des taxes foncières. Hausse record à La Remaudière (+ 30%).

Élue en mars 2014, la nouvelle équipe municipale de La Remaudière en bave des ronds de chapeau. Sitôt la mairie gagnée, elle a découvert que les finances de la commune (1 200 habitants) étaient plombées par la construction d’une salle culturelle démesurée. L’arrêt du chantier a été ordonné, décision validée par la justice.

La salle est hors d’eau, hors d’air, mais inutilisable. Il manque un million pour achever le chantier. La commune a frôlé la mise sous tutelle par le préfet. Les projets esquissés durant la campagne sont remisés dans les cartons. « On ambitionnait de faire une petite salle des sports ou une nouvelle cantine près de l’école, dans des bâtiments désaffectés, note Anne Choblet, maire sans étiquette. Vu notre budget, rien ne peut bouger. »

Flambée des taux

En avril, les élus ont opté pour un traitement de cheval. Les taux d’imposition, plutôt bas par rapport aux cités voisines, ont bondi de 30 %. Hausse record votée en Loire-Atlantique. Soit une facture alourdie de « près de 140 € pour une famille avec deux enfants habitant une maison de 110 m2. » Anne Choblet assume. Le budget de la commune est de 600 000 €. « L’augmentation permettra de ramener 78 235 € supplémentaires » dans l’escarcelle du budget. Le produit des impôts représentera désormais près de 350 000 €. « Avant de boucler le budget, il y a eu pas mal de nuits où j’ai mal dormi, énonce l’élue. On a fait une prospective sur 15 ans, en intégrant l’impact de la baisse annoncée des dotations de l’État, pour se mettre à l’abri de mauvaise surprise. »

Hausse pressentie à Nantes Métropole en 2016

« L’année 2016 va être décisive », dit Johanna Rolland, maire PS de Nantes et présidente de Nantes Métropole. L’élue, qui a écrit au Président Hollande pour déplorer la baisse brutale des dotations de l’État, fait « le choix de Nantes à l’offensive, avec un investissement fort, pour créer une  dynamique et de l'emploi ».

Recours modéré à l’emprunt et économies sont envisagés. Les taux resteront stables à la ville. Mais Johanna Rolland prône une hausse d’impôts à l’échelle de Nantes Métropole.

Détails des taux appliqués dans chaque commune de Loire-Atlantique, situation de communes à la loupe: quatre pages spéciales dans Presse Océan ce samedi 3 octobre.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.