Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Des agriculteurs postent une lettre de réclamation à Hollande

0 16.02.2016 14:25
  • Les agriculteurs postent une lettre à Montbert

    Les agriculteurs postent une lettre à Montbert

  • A Montbert, une vingtaine d'agriculteurs mobilisés.

    A Montbert, une vingtaine d'agriculteurs mobilisés.

A l'initiative de la Confédération paysanne, les agriculteurs du département étaient invités à poster une lettre à l'attention du président François Hollande aujourd'hui. A Montbert, Guéméné-Penfao, Châteaubriant, Herbignac et à Sainte-Pazanne, des dizaines d'agriculteurs ont conflué vers La Poste ce mardi 16 février, à 12 h.

Vannes, Rennes, les grosses villes sont le théâtre du mécontentement des agriculteurs ces dernières semaines. Aujourd'hui, mardi 16 février, la Confédération paysanne de la Loire-Atlantique entre dans le jeu et fait le choix de la mobilisation ultra-locale. Cinq points du département, Montbert, Guéméné-Penfao, Châteaubriant, Herbignac et Sainte-Pazanne ont rassemblé des dizaines de paysans, venus en tracteur rejoindre le bureau de poste pour effectuer un geste symbolique : Le dépôt d'une lettre, adressée à François Hollande. " Nous demandons la régulation des marchés européens, résume Vincent Deniaud, agriculteur et membre du syndicat. Avant il y avait les quotas pour le lait mais aujourd'hui, plus rien. Nous sommes livrés aux fluctuations et ce manque de maîtrise collective conduit à une surproduction dont on subit tous les conséquences !" Lait, porc, viande bovine, la surproduction est décriée dans les trois filières.

Si Guéméné-Penfao enregistre la meilleure mobilisation, où les organisateurs estiment à 100 le nombre de paysans présents, le mouvement reste moins suivi ailleurs. Il n'était qu'une vingtaine à Montbert,essentiellement producteurs de lait, et environ une quarantaine dans les trois autres villes selon les organisateurs. Dominique Deniaud, président de la Confédération paysanne 44 ne cache pas son inquiétude : "On peine à mobiliser sur la durée, estime t-il. Les agriculteurs perdent confiance en l'avenir, se replient sur eux et se mobilisent moins. L'isolement devient réellement inquiétant."

L'action symbolique d'aujourd'hui, au delà de sa portée politique, visait aussi à rassembler les troupes pour "qu'elles se serrent les coudes".

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.