Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Grippe aviaire: tout le département dans l'oeil du cyclone

0 06.12.2016 17:46

Le préfet a relevé le niveau d’alerte du risque aviaire dans toutes les communes de Loire-Atlantique.

À la suite de la découverte de plusieurs foyers d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 dans des élevages du Sud-Ouest et de cas dans la faune sauvage dans le Pas-de-Calais et la Haute-Savoie, le ministère de l’Agriculture a décidé de relever le niveau de risque vis-à-vis de la maladie au niveau "élevé" sur l’ensemble du territoire national. Un choix motivé par l’évolution rapide de la situation sanitaire en France et dans plusieurs pays d’Europe et par la dynamique de propagation du virus.

En Loire-Atlantique, 116 communes se trouvaient déjà en « alerte rouge » depuis le 16 novembre, plus particulièrement les zones humides considérées comme des zones à risque particulier et qui constituent des arrêts sur la route des oiseaux migrateurs. « Certains foyers découverts ces derniers jours se situent en dehors de ces zones, rapportent les autorités. En conséquence, ce jour, par arrêté ministériel, le niveau de risque est désormais qualifié d’« élevé » sur l’ensemble du territoire. »

Le risque « élevé » entraîne la mise en place de mesures de protection renforcées sur l’ensemble du territoire, à savoir : l’obligation de confinement ou de pose de filets permettant d'empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages pour tous les élevages commerciaux de volailles (sauf dérogation précisée par arrêté) et toutes les basses-cours (sans dérogation possible); l’interdiction de tout rassemblement de volailles vivantes, et en particulier des marchés de volailles vivantes; l’interdiction de lâchers de gibiers à plume sur tout le territoire national.

Mais les éleveurs de gibiers à plumes (perdrix, faisans, colverts), même situés en zones à risques, peuvent de nouveau travailler normalement depuis la fin de la semaine dernière. Des dérogations préfectorales peuvent être accordées pour le transport et le lâcher de volailles (réservées à la chasse) moyennant des contrôles vétérinaires renforcés et le respect de toutes les mesures de biosécurité.  

Information à retrouver dans Presse Océan ce mercredi 7 décembre.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.