Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Pourquoi Jean-Marc Ayrault votera la confiance au gouvernement

0 15.09.2014 16:55
Jean-Marc Ayrault dans une tribune aujourd'hui : "Je voterai la confiance au gouvernement"

Jean-Marc Ayrault dans une tribune aujourd'hui : "Je voterai la confiance au gouvernement"

NATHALIE BOURREAU

L'ancien Premier ministre et actuel député de Loire-Atlantique explique aujourd'hui dans une tribune accordée par le journal Le Monde pourquoi il va voter la confiance

"La France traverse une crise économique et sociale profonde. L'Europe peine à sortir du marasme né de la crise financière de 2008. Les tensions internationales sont à un niveau inégalé depuis la fin de la guerre froide. Dans cette période exceptionnellement difficile pour notre pays et notre continent, la majorité doit soutenir le président de la République dans son engagement pour redresser notre pays, réorienter l'Europe et peser sur le règlement des conflits internationaux. Sauf à prendre le risque de l'impuissance des pouvoirs, elle doit faire bloc."

"Le soutien n'est pas l'uniformité. Le débat est sain, poursuit l'ancien maire de Nantes. Les propositions alternatives sont précieuses". 

La confiance au Gouvernement

"Ne nions pas les différences. Elles sont naturelles et animent la gauche depuis toujours. Mais nous avons toujours voulu et su les surmonter pour répondre aux attentes des Français. C'est ce qu'ils nous demandent à nouveau aujourd'hui : ne pas surjouer nos désaccords, rejeter les stratégies purement médiatiques et personnelles et nous rassembler dans l'intérêt du pays. N'ajoutons pas une crise politique à la crise économique et sociale." Un appel lancé à son propre camp ?

"Il faut voter la confiance, non par discipline, mais par respect de l'éthique de responsabilité qui nous a toujours guidés. Nous avons demandé aux Français beaucoup d'efforts. Ils sont dans le doute. Ils aspirent à retrouver une France dynamique, prospère et plus juste".

Il réendosse son costume d'ancien chef du gouvernement quand il dit : "Nous comprenons les impatiences. Elles sont légitimes quand le chômage atteint des niveaux aussi élevés. Mais nous savons tous qu'on ne redresse pas un pays en deux ans. Voter la confiance, c'est permettre à la France de peser de tout son poids pour réorienter l'Europe. Ne prenons pas le risque de l'affaiblissement de la France, quand les attentes à l'égard de l'Europe ont rarement été aussi fortes.

Mon engagement d'homme de gauche

Après avoir évoqué les différentes crises à l'international : "J'en ai la conviction, il est possible, dans un monde en profonde mutation, de réussir le redressement de notre pays et de conserver notre influence en Europe et dans le monde, sans pour autant renoncer à notre modèle social et républicain, mais à la condition de le réformer profondément. C'est ce qui donne sens à mon engagement d'homme de gauche, avec la préoccupation constante d'être fidèle aux principes d'égalité, de justice et de redistribution qui sont au coeur de ce modèle." "Ne prenons pas le risque d'affaiblir l'indispensable dialogue social ! Je considère aussi qu'une réforme profonde de notre fiscalité, pour un système fiscal plus juste, plus simple et plus efficace, reste incontournable.

"Mais soyons patients, agissons dans la durée", martèle Jean-Marc Ayrault.

 

Sur www.lemonde.fr la version originale de l'article destinée aux non abonnés est consultable ici.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.