Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique L’amende qui fait rugir les militants politiques

2 11.05.2014 21:11
Claude Aufort et ses "camarades", avec le tract distribué vendredi à Herbignac.

Claude Aufort et ses "camarades", avec le tract distribué vendredi à Herbignac.

PHOTO PRESSE OCEAN- NATHALIE BOURREAU

Des militants du Parti communiste et du Parti de gauche ont été verbalisés alors qu’ils distribuaient des tracts pour les Européennes sur la route. Fronde.

La scène s'est passée à Herbignac, le vendredi 9 mai, le jour même de la fête de l'Europe. Gilet jaune sur le dos, Claude Aufort, militant communiste, a décidé de faire campagne pour les Européennes du 25 mai avec trois camarades. Ils se sont postés à un carrefour, près d'un centre commercial. 

Les gendarmes ont été alertés par un policier municipal que "l'opération gênait la circulation". 

"On m’a demandé d’arrêter l’opération, note Claude Aufort. J'ai poliment répondu que l’on se battait contre l’abstention… "  Lequel, après une explication courtoise, s'est vu notifier une contravention de 90 €. Deux amis venus quérir de ses nouvelles ont également eu droit à la même sanction. "On est tombé des nues, rapporte Marc Magnier, 57 ans, cheminot à la retraite mis à l'amende. Cela fait 40 ans que je milite, je n’ai jamais eu de problème avec la police ou la gendarmerie. Cette distribution de tracts était on ne peut plus banale, on en a fait des milliers comme ça, sans pépin. Les gens qui ne veulent pas de nos documents passent sans souci, il n’y a pas d’hostilité. Vendredi, tout le monde était sympa. Même un patron s’est arrêté."

Claude Aufort ne contestera pas son PV devant un tribunal. "J’assume, j’ai distribué ces imprimés sur la voie publique. Et on recommencera, on n’a pas du tout l’intention d’arrêter la campagne à Herbignac…"

Les responsables départementaux du Parti communiste et du Parti de gauche promettent de saisir le préfet et le ministre de l’Intérieur.

Dossier complet, témoignages, réactions dans Presse Océan ce lundi 12 mai.

Commentaires (2)

Ou est le probleme
gillou4485 lun, 12/05/2014 - 08:35

Ils n'ont pas a avoir de passe droit parce qu'ils sont communistes.

Deja les voitures a vendre positionnées a des rond points sont verbalisées.
A moins que de soit un coup de pub.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.