Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Le retour des "algues bleues" dans l’Erdre

1 10.07.2014 16:09
Les cyanobactéries sont de retour dans l'Erdre

Les cyanobactéries sont de retour dans l'Erdre

Archives DR

L’EDENN, établissement public qui anime et coordonne la reconquête de la qualité de l’eau de l’Erdre et de ses affluents, est en veille. Depuis les premières chaleurs, l’Erdre arbore une couleur verte dûe aux cyanobactéries qui se développent en surnombre. La prolifération de ce micro-organisme, mi-algue mi-bactérie, a débuté dès le printemps et implique un risque permanent pendant plusieurs mois nécessitant des précautions d’hygiène.

Pour l'heure, le danger reste modéré et n’implique pas forcément d’interdiction d’usage. Toutefois, si cette prolifération était amenée à évoluer, elle pourrait être nuisible à la santé des hommes. Et cela concernerait au premier chef les usagers de l'Erdre, exposés par contact avec la peau et les yeux, lors des activités de loisirs (sports nautiques particulièrement) ou lors d’ingestion d’une eau contaminée.

L'EDENN rappelle donc qu'"il est nécessaire de rester vigilant et d’adopter quelques précautions durant les activités de loisirs notamment". L'établissement a mis en place un observatoire scientifique ainsi qu’un suivi sanitaire pour assurer la campagne de surveillance de la qualité de l’eau. Les résultats des prélèvements effectués dans ce cadre sont consultables sur le site Internet de l’EDENN. Ils sont mis à jour chaque semaine.

En cette période de mi-juillet, nous nous situons au niveau 2A : c’est-à-dire que l’on retrouve une forte quantité de cyanobactéries dans l’Erdre, en revanche très peu de toxines sont détectées. En découlent des mesures d’hygiène à adopter mais pas de restriction d’activité. À noter cependant que les mesures sont réalisées en un point donné, à une certaine heure, elles restent donc approximatives ; certaines zones peuvent être plus contaminées que d’autres, comme les zones très mousseuses ou très vertes.

"Algues bleues"

Dans son communiqué, l'EDENN est clair concernant l'origine : "Il s'agit d'un déséquilibre du milieu aquatique résultant d’un apport excessif en nutriments comme l’azote et surtout le phosphore sur l’Erdre. Ils proviennent à la fois du monde urbain avec un assainissement en cours de viabilisation, ainsi que du monde agricole avec la fertilisation, l’érosion du sol et le ruissellement". Ce phénomène favorise le développement des cyanobactéries qui trouvent largement de quoi se nourrir et se développer. L’Erdre étant un cours d’eau à faible courant cela entraîne par ailleurs des fortes concentrations de cyanobactéries appelées aussi "algues bleues".

Commentaires (1)

Avec le retour de ces bactéries
observateur44 jeu, 10/07/2014 - 16:30

il devient urgent de récupérer les deux cygnes et leurs 3 bébés afin de les prémunir. Rappelons nous qu'il y a deux ans, un cygne est mort empoisonné et le second fut sauvé grâce à une intervention de l'Ecole Vétérinaire. Sans doute vaut-il mieux les soustraire à ce danger rapidement.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.