Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Le spot anti-tabac qui fait hurler les médecins

0 08.10.2014 16:45
© 2014, Valérie Houde, Le monde en images, CCDMD

© 2014, Valérie Houde, Le monde en images, CCDMD

A l’initiative du Nantais Patrick Lamour, 400 professionnels contestent sur le net un spot « malveillant » sur le tabagisme.

 

Que l’on ne se méprenne pas. Le docteur Patrick Lamour qui dirige l’Instance Régional d’éducation et de promotion de la santé, n’ignore rien des dangers du tabagisme. Et il n’hésite jamais à expliquer ce qu’ils représentent auprès des jeunes. Mais le médecin généraliste nantais sait aussi les dangers que présente une prévention mal organisée dans ce domaine. C’est cela qui l’a incité à organiser un collectif puis une pétition sur les réseaux sociaux pour faire cesser le spot que l’on voit depuis quelques temps sur les écrans de cinéma et de télévision. « Sous le titre « le tabac tue un fumeur sur deux », l’INPEs diffuse depuis fin septembre des spots qui mettent notamment en scène une mère atteinte d’un cancer, en fin de vie, et faisant ses adieux à ses enfants... Tout y est : Les lumières grises d’un hôpital, les couloirs lugubres, la pénombre, le trémolo dans la voix, le petit hoquet au souffle court subtilement joué et l’enrouement délicat de la fin d’une vie qui ne lutte plus vraiment ». explique le praticien.

 "Ressorts émotionnels"

Patrick Lamour ajoute, furieux : « Cette campagne qui entend déclencher une émotion auprès du spectateur, utilise des ressorts émotionnels, essentiellement négatifs, comme la peur et la culpabilité. Elle oublie d’abord tous ceux qui se battent contre le cancer jour après jour. Elle oublie les familles et les enfants pour qui elle ne peut être que choquante... Et elle ne sert en aucun cas la cause de ceux qui cherchent à convaincre, par l’exemple et le dialogue, adultes et jeunes, fumeurs ou non. je ne vois pas comment en terrorisant, on fait du bien... L’émotion brute suscitée ne peux inciter à la réflexion critique. Comment réfléchir lorsqu’on est pris à la gorge tant par les sons que par les images ? »

« Si l’on veut vraiment combattre le tabagisme, poursuit le praticien nantais, il est temps de viser les vrais coupables de l’industrie du tabac plutôt que les individus. Il serait bon aussi d’organiser un vrai débat national comme l’on a su le faire au sujet de la question de la fin de vie ».

J-D.F.

Sur Facebook : www.facebook.com/pages/Les-spots-de-prévention-malveillants-ça-suffit

Notre consutlation : Trouvez-vous cette campagne choquante ?

Les spots qui dérangent :



 

 Le message d'une femme

 

Le message d'un homme

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.