Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Les finances du Département se crispent, les élus aussi

1 14.10.2015 06:48
Infographie Cécile G-PO

Infographie Cécile G-PO

Dépenses sociales en hausse, recettes en berne. Le Département n’échappe pas à la crise. Passes d’armes à la clé.

« Hé, Rodophe, dans notre document, il y a quasiment tout votre projet. Je ne savais même pas que vous en aviez un, je croyais que votre seule préoccupation, c’était de faire des économies. »

C’était lundi, à l’heure de la pause. L’apostrophe a fusé de la bouche de Philipe Grosvalet, président PS du Département, à l’adresse de Rodolphe Amailland (Les Républicains), maire de Vertou, élu de Loire-Atlantique. On s’est souri, les débats étaient clos, on allait déjeuner.

Mardi, à l’heure d’examiner les orientations budgétaires de l’année à venir, le ton s’est diablement crispé. « Le bateau Loire-Atlantique coule et le capitaine Grosvalet n’évoque pas une seule économie sur nos charges de fonctionnement, fulmine Laurent Turquois (UDI), premier adjoint de Saint-Sébastien et élu départemental. Le bilan qu’il livre est alarmant : « Les dépenses obligatoires augmentent inexorablement sans compensation de l’État. Et les recettes diminuent du fait des baisses de dotations ».

20 M€ d'économies en 2016

L’élu fustige « des simulations erronées », assurant que l’effort budgétaire projeté - 20 M€ d’économies en 2016 - sera insuffisant. « Que reste-t-il du budget 2015 et de votre optimisme d’alors? », reprend Rodolphe Amailland à l’adresse de Philippe Grosvalet, avant de déplorer « des reports ou annulations de travaux dans les collèges » ou la « suppression d’aides aux bailleurs pour la construction de logements sociaux ».

« Au moment de lancer des projets jusqu’à présent éligibles aux aides départementales, les maires veulent savoir sur quels crédits ils vont pouvoir compter », souligne Yannick Bigaud, maire divers droite et conseiller départemental de Guéméné-Penfao.

La collectivité doit se recentrer sur ses seules compétences, dit la droite, justifiant son refus de voter des crédits pour l’opération de contournement de la raffinerie de Donges (50 M€ à l’horizon 2021répartis entre la Région, le Département et la communauté d'agglomération de Saint-Nazaire) ou l’aménagement du périphérique nord à hauteur de la porte d’Orvault (3,5 M€ pour le Département d’ici 2018).

Durant la campagne électorale, avant mars, la droite préconisait de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Freddy Hervochon (PS), adjoint à Bouaye, élu du canton de Rezé, fustige des « effets de manche » et juge « le programme de la majorité ambitieux et responsable. On n’augmente pas les impôts et on prévoit un milliard d’investissement durant le mandat. »

« Pas de frein à l’action »

« Les contraintes et incertitudes qui pèsent sur les finances ne peuvent être un frein à l’action », énonce Marcel Verger, vice-président PS en charge du budget. La gestion est « saine », ce qui permet « d’investir tout en préservant la situation financière de la collectivité ».

En décembre, pour la première fois, les élus voteront un budget en diminution.

Information à retrouver dans Presse Océan ce mercredi 14 octobre.

Commentaires (1)

Budget ?
Mike_ mer, 14/10/2015 - 09:55

310 M€ d'aides sociales et 260 M€ de frais de personnel (dans lesquels sont, sans doute, discrètement comprises les indemnités versés à nos "chers" élus ?) soit la moitié des dépenses ! Seulement 34 M€ pour l'éducation et 78 M€ pour les routes et transports. Et on ose appeler cela un budget ?!
Où sont donc passées les augmentations d'impôts ? Pas étonnant que les riches, et même les moins riches, fuient la France.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.