Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Non cumul des mandats : André Trillard forcé de démissionner

1 02.06.2014 13:06
André Trillard était élu au Conseil général de Loire-Atlantique depuis 1994.

André Trillard était élu au Conseil général de Loire-Atlantique depuis 1994.

Archives PO

André Trillard, sénateur-maire UMP de Saint-Gildas-des-Bois et également conseiller général, vient de démissionner de son siège d'élu du Conseil général de Loire-Atlantique. La mise en application de la loi sur le non cumul des mandats n'est pas étrangère à l'affaire. Lundi dernier, les services de la préfécture l'ont contacté, lui enjoignant de quitter ses fonctions au Conseil général. "J'aurais souhaité aller au terme de mon mandat mais j'accepte les règles", témoigne l'élu, qui n'a pas vraiment eu le choix. "Être démis d'office n'aurait pas été très glorieux..."

André Trillard siégeait au Conseil général, instance qu'il a également présidée, depuis 1994. Réélu en 2001, il était devenu président du conseil général de la Loire-Atlantique, en remplacement de Luc Dejoie qui ne se représentait pas. Son mandat de président avait duré trois ans. A la suite du changement de majorité départementale en 2004, il avait été remplacé à la tête de l'assemblée départementale par le socialiste Patrick Mareschal.

En tant que suppléante, Colette Fréhel, maire adjointe à Missillac, prend logiquement sa place au sein du Conseil général pour le canton de saint-Gildas-des-Bois.

André Trillard reste néanmoins sénateur-maire de Saint-Gildas-des-Bois et vice-président de la communauté de communes du Pays de Pontchâteau.

Commentaires (1)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.