Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Organisations du travail : le CHU de Nantes condamné

0 09.12.2016 20:39
PO

Patrice Le Luel et Olivier Terrien, de la CGT du CHU de Nantes

L’organisation de plusieurs services du CHU de Nantes, telle que prévue en 2014, est invalidée par la justice.

"Une grande victoire."  Le tribunal administratif de Nantes vient d'invalider les modes d’organisation de plusieurs services clés du CHU, tels que définis en 2014, exigeant que la direction de l’hôpital revoit sa copie sous trois mois.

C'est la CGT (syndicat majoritaire) qui a porté le combat dénonçant « la mise en place d’astreintes non règlementaires », le week-end et les jours fériés, ciblant le personnel infirmier intervenant sur trois pôles majeurs, parmi lesquels les urgences et les soins critiques. « Initialement, la direction voulait que le dispositif s’applique aussi aux aides-soignants mais sitôt qu’on a saisi la justice, elle a laissé tomber, relève Patrice Le Luel, de la CGT. Et sous prétexte d’assurer la continuité du service, sans se soucier de remédier au sous-effectif, le système d’astreintes a été maintenu pour le personnel infirmier. »

Des agents ont reçu un planning prévoyant leur mobilisation « trois à quatre week-end d’affilée ». Pour la CGT, la direction doit « renforcer les équipes de suppléance ou majorer les primes d’astreinte afin de trouver des volontaires ».

"Plus de sujet de contestation" pour la direction

Le jugement « n’aura aucun effet sur le fonctionnement du CHU », renvoie la direction, affirmant : « Il n’y a plus de sujet de contestation, on a corrigé les choses. Le dispositif d’astreintes visé a été abrogé en 2015 et, après avoir consulté le personnel, on a remis en place une organisation qui est inattaquable ».

Bras de fer

« Entièrement faux, s’étrangle la CGT. L’organisation actuelle est bien celle qui vient d’être invalidée par la justice. La direction cherche encore à gagner du temps et de l’argent sur le dos des agents. On ne se laissera pas faire, on va saisir la justice immédiatement. »

Information à retrouver ce samedi 10 février dans Presse Océan.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.