Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Pas de liberté surveillée pour l'assassin de Fannie et Jérémie

0 21.03.2014 21:32
Patrick Bellanger et Cécile Blanlœil, les parents de Jérémie, sont toujours en Bolivie pour préparer le procès en appel.

Patrick Bellanger et Cécile Blanlœil, les parents de Jérémie, sont toujours en Bolivie pour préparer le procès en appel.

Photo Presse Océan - Nathalie Bourreau

"Les juges de Santa Ana ont refusé la demande de suspension de détention de Jaime Martinez", déclare Patrick Bellanger ce vendredi à l'issue d'une énième audience de remise en liberté au tribunal de Santa Ana en Bolivie.

Jaime Martinez, 31 ans, a été reconnu coupable des assassinats des Nortais Jérémie Bellanger, 25 ans, et de sa compagne Fannie Blancho, 23 ans, dans le village de Guayaramerin, à l'extrême nord du pays andin, entre les 28 et 29 août 2010.
Il a été condamné à 30 ans de prison sans possibilité de grâce, la peine maximale en Bolivie, et devra purger sa condamnation dans la prison de haute sécurité de Chonchocoro, à 3800 m d'altitude.
La demande de liberté surveillée avait été introduite par sa défense avant l'énoncé de la peine.
"Nous sommes satisfaits car nous ne voulons pas qu'il sorte de prison, il existe un risque qu'il quitte le pays et n'accomplisse jamais sa peine", poursuit Patrick Bellanger toujours présent en Bolivie avec sa compagne Cécile Blanlœil et sa sœur Dominique.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.