Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Pédo-psychiatrie : secteur en souffrance

0 18.01.2016 17:14
« Chaque matin, on arrive au travail avec la peur d'un drame » soulignent les médecins du SHIP. Photo PO

« Chaque matin, on arrive au travail avec la peur d'un drame » soulignent les médecins du SHIP. Photo PO

« Une catastrophe sanitaire » : Les médecins psychiatres du SHIP dénoncent l'état de la pédopsychiatrie.

En 2003 déjà, le rapport Massé (1) avait déclaré « la Loire-Atlantique sinistrée dans le domaine de la pédo-psychiatrie ». La situation s'est accentuée avec l'augmentation de la population dans le département.

Le service d'hospitalisation intersectoriel de pédopsychiatrie (SHIP), implanté à Bouguenais, regroupe aujourd'hui les 15 lits d'hospitalisation pour tout le département. Une offre largement insuffisante : « Nous avons face à nous des enfants en danger, que nous ne pouvons pas hospitaliser faute de place, indiquent les médecins du SHIP. Nous avons eu jusqu'à 72 jeunes en attente pour un lit d'hospitalisation. »

Le SHIP est d'autant plus dans la tourmente que l'unité Nausicaa a été fermée le 30 juin dernier. Cette unité créée en 2009, accueillait une quinzaine d'enfants et adolescents en ambulatoire. « La décision de l'Agence régionale de Santé (ARS) est incompréhensible résume Christine Brochard, élue CGT. Cette structure originale, alternative à l'hospitalisation fonctionne et n'a pas d'équivalent en France. Aujourd'hui, l'ARS demande au service de réfléchir à un nouveau projet ».

La fermeture de Nausicaa ajoute encore à la colère. « Cette unité de soins de jour permettait aussi d'attendre une hospitalisation, de la raccourcir en accompagnant la sortie et même parfois de l'éviter ».

Les professionnels dénoncent une paralysie complète du dispositif : « Nous alertons depuis longtemps les autorités. Sans succès. En tant que médecins et citoyens, notre quotidien est insupportable » souligne l'équipe soignante du SHIP.

Retrouvez notre dossier complet dans Presse Océan lundi 18 janvier

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.