Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Philippe Berthelot a passé 12 ans à la tête des pompiers

0 29.09.2015 19:55
Philippe Berthelot a dirigé le Sdis 44 pendant douze ans.

Philippe Berthelot a dirigé le Sdis 44 pendant douze ans.

Archives PO-NB

Réalisations, projets, moments tragiques et souvenirs extraordinaires... Le colonel revient sur son expérience à la tête du Sdis.

Presse Océan : Dans quel contexte avez-vous pris la tête du Service départemental d'incendie et de secours en 2003 ?

Philippe Berthelot : « La départementalisation des centres de secours avait eu lieu en 2001. On passait d'un modèle communal à un modèle départemental. La structure technique et administrative avait besoin de s'organiser. Le concept de corps départemental devait devenir une réalité ».

Quelles réalisations retenez-vous de ces 12 ans ?

« La technique des tuyaux en écheveaux. C'est une manœuvre de pliage des tuyaux qui permet de gagner du temps. Ça nous a permis de sauver une partie de la basilique Saint-Donatien. On a été un des deux premiers départements à l'utiliser. On a aussi valorisé les formations sur feux réels grâce à deux caissons d'entraînement, à Bourgneuf-en-Retz et Riaillé. C'est un plus pour la sécurité des personnels et l'efficacité des secours. Sinon, on a organisé le congrès national des sapeurs pompiers en 2011 : un bon moyen de souder les troupes ».

Y a-t-il un projet que vous laissez à votre successeur qui vous tient à cœur ?

« Il y a l'école départementale des sapeurs pompiers. Un terrain a été acheté à Blain. Elle aura une vocation interdépartementale et interservices... »

La suite de l'interview ce mercredi dans Presse Océan

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.