Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Réforme territoriale: "Oui au big bang, non au chaos"

1 23.05.2014 16:14
Philippe Grosvalet, 56 ans, est président (PS) de la Loire-Atlantique depuis 2011.

Philippe Grosvalet, 56 ans, est président (PS) de la Loire-Atlantique depuis 2011.

PHOTO PRESSE OCEAN-NATHALIE BOURREAU

Philippe Grosvalet, président départemental (PS) du conseil général de la Loire-Atlantique, est favorable à une réforme territoriale mais reste convaincu de la pertinence de l’échelon départemental. "J’ai le sentiment que la réforme n’est pas le fruit d’une vision et ça me chagrine, confie-t-il à Presse Océan. La question de fond, ce n’est pas le périmètre, la disparition de telle ou telle collectivité, en l’occurrence ici les départements. Le vrai sujet, c’est la décentralisation. Les doublons les plus flagrants concernent des actions que mène l’État sur les territoires. On est victime de la haute administration qui n’accepte de lâcher le pouvoir qu’elle a. »

Le président du Département glisse encore: "Je suis pour le big bang mais pas pour le chaos. Je suis favorable à des régions très fortes. Leur force ne tient pas à leur périmètre, mais à leurs compétences et leurs capacités. Plutôt que de raboter partout, l’État doit se concentrer sur ses missions régaliennes et donner les moyens aux territoires de travailler. "

L'échelon départemental, dit-il, est "pertinent, cohérent pour garantir la cohésion sociale, la solidarité et l’équilibre des territoires".

Quant à l'idée d'une union des Pays de la Loire avec le Poitou-Charentes, Philippe Grosvalet rétorque: "La Loire-Atlantique n’est pas près de chausser des charentaises. Ce n’est pas que je n’y crois pas, c’est que je ne le veux pas. La Loire-Atlantique n’a rien à voir le Poitou-Charentes. Ou le Centre d’ailleurs. Si les frontières des régions doivent bouger, je n’imagine pas que la Loire-Atlantique ne soit pas avec la Bretagne. Mais je ne limite pas le débat à la seule équation « Bretagne et Loire-Atlantique ». Si on nous impose de façon autoritaire un « mariage » qui ne nous satisfait pas, je demanderai l’avis des habitants en organisant un référendum d’initiative locale."

Entretien à retrouver dans Presse Océan ce samedi.

 

Commentaires (1)

Pays de la Loire : un verrou à faire sauter
breslau54 sam, 24/05/2014 - 09:58

Les déclarations de Philippe Grosvalet confirment une chose : les Pays de la Loire sont le verrou à faire sauter pour que la réforme territoriale s'enclenche.
Une fois les Pays de la Loire démantelés, François Bonneau le président de la région Centre peut enfin former le Val-de-Loire, qu'il appelle de ses vœux avec le Maine-et-Loire, la Mayenne et la Sarthe. La Vendée retrouve le Poitou puisque comme dit Bruno Retailleau, la majorité du marais poitevin est en Vendée et la Loire-Atlantique retrouve la Bretagne, puisque selon Philippe Grosvalet, il n'est pas question que la Loire-Atlantique ne soit pas avec la Bretagne.
Dans ces conditions, les gesticulations de Jacques Auxiette et des apparatchiks du Conseil Régional PdL apparaissent comme un combat d'arrière-garde.
Les Pays de la Loire sont comme le Titanic et ont déjà touché l'iceberg.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.