Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Salaires, emplois: les femmes restent mal traitées

0 08.04.2014 06:00
A poste équivalent, les écarts de salaires entre hommes et femmes ont la peau dure.

A poste équivalent, les écarts de salaires entre hommes et femmes ont la peau dure.

ILLUSTRATION PRESSE OCEAN-NATHALIE BOURREAU

Une étude de l’Insee, menée dans la région, révèle les graves inégalités qui touchent les femmes aussi bien en terme de rémunérations, de temps de travail, que de retraites.

De timides progrès sont enregistrés mais de graves écarts perdurent. « En 2010, dans la région, l’écart salarial était de 28,4 % en défaveur des femmes, énonce Amandine Rodrigues, chef de projets d’action régionale à l’Insee. Cet écart est plus marqué que dans les autres régions. Pour obtenir le même niveau de revenus que les hommes, les femmes devraient travailler en moyenne un trimestre de plus chaque année. » 

Les femmes travaillent en moyenne 117 heures/mois contre 134 heures/mois pour les hommes. « Quatre salariés à temps partiel sur cinq sont des femmes. Les Pays de la Loire sont la première région de France pour le temps partiel féminin. » La rémunération des femmes est également inférieure. « Le salaire horaire net moyen s’élève à 11,20 € pour les femmes, contre 13,70 € pour les hommes, soit un écart de 18,2 %. » Et pourtant, les filles réussissent mieux leur scolarité. « Deux tiers des femmes ont au moins le bac, contre seulement un homme sur deux. Mais sept mois après leur sortie du système scolaire, on constate que les femmes s’insèrent moins bien sur le marché du travail. »

Les parcours d’orientation sont trop sexués, tout comme le marché du travail.

Dossier complet, témoignages dans Presse Océan ce mardi 8 avril.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.