Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Le recours à la voiture a la peau dure dans le département

0 22.01.2016 06:00
En Loire-Atlantique, 66 % des trajets s’effectuent en voiture.

En Loire-Atlantique, 66 % des trajets s’effectuent en voiture.

ARCHIVES PO-NATHALIE BOURREAU

Le Département a passé au crible nos habitudes en matière de transports. Pour mieux cerner nos besoins. En Loire-Atlantique, le recours à la voiture a la peau dure. Les élus souhaitent renforcer le covoiturage et densifier l’habitat près des services et des transports.

D’abord, un chiffre qui donne le tournis : 5,1 millions de déplacements sont effectués quotidiennement en Loire-Atlantique – contre 4,2 millions en 2008 - soit une moyenne de près de quatre déplacements/personne/jour.

Impossible de passer sous silence une autre réalité : 52 % de ces trajets sont effectués au volant d’une voiture. À ce chiffre, il faut même ajouter les personnes prenant place dans une automobile en tant que passager (14 %).

Surprise majeure : ce sont les loisirs et les visites (23 %) qui constituent nos principaux motifs de déplacements, les parcours domicile-travail ne représentant que 22 % des trajets enregistrés, et le motif « études » 13 % de ces déplacements. Les sorties pour des achats s’avèrent également importantes (20 %).

Enquête pointue

Cette radiographie précise de nos pratiques en matière de transports, on la doit au conseil départemental qui a piloté une enquête pointue grâce au soutien des  grandes intercommunalités (Nantes métropole, Carène, Cap Atlantique). « L’objectif, c’était de cerner au plus près la réalité des trajets opérés chaque jour, pour mieux comprendre les besoins de la population, et être en mesure d’adapter l’offre de transports aux attentes », énonce Bertrand Affilé, maire PS de Saint-Herblain, vice-président de Nantes Métropole.

L’enjeu est de taille car cette mobilité effrénée, du fait de l’attractivité du territoire et de l’accroissement de la population (+ 14 500 habitants/an), n’est pas là de s’estomper : « Si la tendance démographique se poursuit, plus d’un million de déplacements supplémentaires sont attendus à l’horizon 2030 ».

Logiciels à revoir

Un déplacement sur deux se fait en lien avec la métropole nantaise et se concentre sur les heures de pointe, matin et soir.

En ce qui concerne l’agglomération nazairienne, la part des déplacements non contraints (achats, loisirs, motifs personnels) est de plus en plus importante et culmine désormais à 64 %. Le nouveau plan de déplacements urbains, actuellement à l’ébauche, aura à cœur d’optimiser le réseau de transports en commun.

Le recours aux transports en commun, autour de La Baule et de la presqu’île guérandaise, est dérisoire (4 %). Sur ce secteur, la grande majorité des déplacements s’opère en voiture (76 %). La moitié des trajets de moins d’un kilomètre se fait encore en voiture. D’où une réflexion menée pour adapter le réseau des cars Lila mais aussi pour élaborer un schéma directeur vélo digne de ce nom. 

Dossier complet dans Presse Océan ce vendredi 22 janvier.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.