Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Un kiné indélicat sanctionné par ses pairs

0 29.05.2015 10:14
Il avait demandé à sa secrétaire d'accomplir "une partie des soins"

Il avait demandé à sa secrétaire d'accomplir "une partie des soins"

Archives PO

Un praticien de Loire-Atlantique a été rappelé à l’ordre pour avoir facturé des séances fictives et laissé sa secrétaire opérer des soins.

Il a le verbe haut et menace volontiers d’un procès si d’aventure on a l’outrage de relater ses déboires. Ce kinésithérapeute installé en bord de mer a pourtant reconnu plusieurs fautes devant ses pairs, le 6 mars dernier.

Face à la chambre disciplinaire de l’ordre des masseurs kinésithérapeutes des Pays de Loire, le praticien a admis avoir prodigué à une patiente des soins ne faisant l’objet d’aucune prescription médicale, qu’il a ensuite « facturés à concurrence de huit séances fictives », au préjudice de l’Assurance-maladie, si l'on s'en réfère au jugement qui vient d'être publié.

L’intervention de la secrétaire du praticien, à qui ce dernier a demandé d’accomplir « une partie des soins » qui étaient bien prescrits, « constitue un manquement fautif » aux dispositions du code de la santé publique, souligne la chambre disciplinaire, qui met un point d’honneur à rappeler le kinésithérapeute à ses devoirs et à la loi : « Dès lors qu’il a accepté de répondre à une demande, le masseur-kinésithérapeute s’engage personnellement à assurer au patient des soins consciencieux, attentifs et fondés sur les données actuelles de la science ».

Le kinésithérapeute a donc été puni d’une mesure d’interdiction d’exercer pour une durée de quinze jours prononcée avec sursis. Il a également pour obligation de verser 535 € à la patiente.

Information à retrouver dans Presse Océan ce vendredi 29 mai.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.