Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-AtlantiqueCrash du vol AH 501: il veut rapatrier les corps de sa famille

0 25.07.2014 22:22
Amadou Ouedraogo veut offrir une sépulture digne aux 7 membres de sa famille, qui ont péri dans le crash du vol d’Air Algérie.

Amadou Ouedraogo veut offrir une sépulture digne aux 7 membres de sa famille, qui ont péri dans le crash du vol d’Air Algérie.

Photo Presse Océan-Romain Boulanger

Amadou Ouedraogo veut offrir une sépulture digne aux sept membres de sa famille, qui ont péri dans l’accident du vol d’Air Algérie, drame ayant fait 118 morts, dont 54 Français.

Malgré le téléphone qui sonne à chaque minute, Amadou Ouedraogo, qui réside à Remouillé, dans le vignoble nantais, « n’arrive pas à réaliser ». « Par moments, j’ai comme des flashes, confie t-il. Je me dis que ce n’est pas possible: mon frère, sa femme, leurs quatre enfants, un neveu qui les accompagnait… Ils ne peuvent pas partir comme ça, c’est impensable. »

Amadou et sa femme vont se rendre ce samedi matin au Quai d’Orsay, à l’invitation du gouvernement. « Ce que j’attends de cette réunion ? C’est de connaître les circonstances exactes de ce drame, même si je sais que cela ne ramènera pas nos proches. Surtout, je veux entendre que l’État va tout mettre en œuvre pour rapatrier les corps. Je veux pouvoir leur offrir une sépulture digne de ce nom. À Rouans, si la famille de Maryse, la compagne de mon frère, en est d’accord. Car Rouans, c’était leur coin, leur vie. »

Dossier complet ce samedi dans Presse Océan.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.