Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Manifestation contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes devant le siège de Vinci

5 22.11.2013 15:42
Manifestation contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes devant le siège de Vinci

Manifestation contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes devant le siège de Vinci

Illustration DR

Une cinquantaine d'opposants à l'aéroport controversé de Notre-Dame-des-Landes se sont rassemblés vendredi à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) devant le siège du groupe de BTP Vinci, attributaire en 2010 de la concession, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants s'étaient réunis à l'appel du comité francilien de soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes, un an après les violents heurts de novembre 2012 où opposants et forces de l'ordre s'étaient affrontés pour le contrôle de la Zone d'aménagement différé (Zad) de Loire-Atlantique.

"Cet aéroport s'inscrit dans un certain nombre de grands projets qui coûtent très cher alors qu'on dit aux Français qu'il n'y a plus d'argent", a expliqué à l'AFP Jean-François, membre du comité de soutien.

Sous les fenêtres de la multinationale, une fanfare de tambours a retenti sur le cours Lesseps, rebaptisé par une pancarte "Aéroport de Vinci-Rueil". Plusieurs cars de CRS avaient été déployés dans une rue parallèle et l'entrée du bâtiment était protégée par les forces de l'ordre.

"Ici on est au coeur du système. Aujourd'hui les gouvernants, que ce soit Sarko ou Hollande, obéissent à ces grandes entreprises, ce sont elles qui ont le pouvoir dans le monde", a déclaré un manifestant.

Jeudi, le ministre délégué aux Transports Frédéric Cuvillier a confirmé que l'aéroport devait "être construit", au lendemain du feu vert accordé par Bruxelles pour une aide d'Etat destinée à financer une partie des travaux.

Bruxelles a estimé mercredi que la subvention de 150 millions d'euros octroyée par les autorités françaises à la société Aéroports du Grand Ouest, filiale du groupe Vinci, pour la réalisation de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, était "compatible avec les règles de l'UE relatives aux aides d'État".

A l'heure actuelle, Notre-Dame-des-Landes vise théoriquement une mise en service en 2017 pour remplacer l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique. Mais les travaux préparatoires ont déjà pris un an de retard.

AFP

Commentaires (5)

@Fab
pascaljfrancois lun, 25/11/2013 - 13:58

Beaucoup d'aéroports sont en service et surtout il n'est prévu aucunes fermetures, notamment l'aéroport de Rennes( ou celui d'Angers) n'est pas annoncé comme abandonner si NDDL se fait. NDDL sera un aéroport de plus, même si je suis d'accord avec vous, dommage d'avoir construit St-Brieuc, Angers, et modernisé Rennes, la logique aurait était de tout faire à NDDL, avec une vrai connexion tgv (qui est prévu mais pas avant 203-2035). bref NDDL est un projet au rabais.

@Neptune
pascaljfrancois sam, 23/11/2013 - 13:40

Il n'est pas prévu de Long-Courriers au départ de NDDL, donc arrêtons avec les aéroports parisiens, sans parler de la concurrence TGV et le billet avion-train comme on peut voir de plus en plus... De plus Rennes ne tournent pas à pleine capacité et se retrouvera en concurrence avec NDDL (il n'est pas prévu de fermer l'aéroport de Rennes) et le nouveau TGV Ouest... Ensuite Angers qui n'est pas du tout exploité, Lorient, Bret et St-Brieuc qui ne sont pas saturé... Reste le survol de la ville mais si on commence à fermer les aéroports qui survolent les villes, c'est pas fini! D'ailleurs principes de précaution oblige il faut fermer Nantes-Atlantique rapidement et retirer le prix de la sécurité obtenu par cet aéroport en 2011! Bref arrêtons de parler d'éviter Paris, Lyon, deuxième ville de France, n'arrive pas à maintenir une liaison quotidienne vers les USA et Genève, avec un aéroport aussi proche de la ville que Nantes et avec moins de surface gère beaucoup plus de passagers (plus de 17 000 000...). Quand au nuisances les nouvelles générations d'avions sont moins bruyantes.
Ensuite vu la colère qui mont dans le pays (et donc l'envoi de CRS et de GM un peu partout je vois mal comment les forces de l'ordre arriverait à faire fin 2013 des évacuations qui ont échoué en 2012.

@pascaljf
fabd4449 lun, 25/11/2013 - 12:25

En réponse à pascaljfrancois - @Neptune

Donc sous prétexte que c'est mal fait ailleurs (survol d'autres villes en France par les avions) on ne change rien? Assez d'immobilisme en France. D'ailleurs vous êtes complètement à contre courant d'arguments anti aéroport en suggérant d'en utiliser des dizaines au lieu de tout regrouper sur un seul.

Pas mal...
pascaljfrancois ven, 22/11/2013 - 22:42

déjà des mois et des mois de retard et le gouvernement n'aura jamais les forces de l'ordre nécessaires pour faire quoi que ce soit... Utilisons à pleine capacité Nantes-Atlantique et les nombreux aéroports de l'Ouest qui sont en sous-utilisations, sa sera pas mal...

Précisez
nep.tune sam, 23/11/2013 - 11:28

En réponse à pascaljfrancois - Pas mal...

Ce sont lesquels les "nombreux aéroports de l'ouest sous utilisés" ? Parce que, à part Angers qui est un erreur d'aménagement du territoire, dans une ville de taille moyenne avec une piste trop courte (1900 m), l'ouest n'a pas d'aéroport "sous-utilisé" avec une clientèle susceptible de remplir des avions de 200 places... Quant à envoyer les gens prendre l'avion à Paris, les riverains des aéroports parisiens, écolos inclus, ne sont pas du tout pour ! Au contraire. Encore plus d'avions au-dessus de leurs têtes, avec le danger et les nuisances que ça implique, ils protestent à juste titre. De même pour les Nantais, pour qui cette perspective de survol quasi-permanent à moyen terme est impensable.
L'ouverture aura lieu en 2019.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.