Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Menacé par arme, embarqué dans une voiture : l'inquiétante virée d'un Nantais

0 31.03.2013 12:22

C’est un habitant du quartier du Breil qui a donné l'alerte, vendredi soir, vers 21 h, trouvant un jeune Nantais de 17 ans en état de choc. Le mineur venait de se faire éjecter manu militari d'une voiture par cinq hommes.

Alertés, les policiers ont pris l'affaire en main. La victime a expliqué aux enquêteurs qu’il avait été abordé, à Saint-Sébastien-sur-Loire, par deux hommes qui lui avaient demandé une cigarette. Après qu'on lui a proposé du cannabis, il dit s'être fait embarquer dans une Peugeot 206, véhicule dans lequel se trouvaient trois autres hommes. La bande l'aurait alors menacé avec un pistolet, mis un sac sur la tête, fouillé, exigeant sa carte bancaire.

Rapidement, les policiers ont retrouvé trace de la voiture des suspects, dans un quartier situé au nord de Nantes. Le conducteur a refusé de se laisser contrôler et a appuyé sur l'accélérateur, percutant quelques mètres plus loin une voiture en stationnement. Deux hommes, âgés de 17 et 18 ans, ont été interpellés, et placés en garde à vue.

Les enquêteurs, qui avaient d'emblée relevé quelques invraisemblances dans la version de la victime, reconstituent patiemment le fil des événements. Le jeune homme aurait finalement indiqué qu’il avait rendez-vous avec plusieurs des protagonistes de l'histoire pour leur présenter un possible fournisseur de cannabis. Lequel, à la vue des gros bras, aurait écourté l’entretien, prenant ses jambes à son cou. N’est resté que le jeune Nantais, qui a été embarqué.

L'enquête se poursuit. Les trois autres suspects sont toujours recherchés.

Plus d’informations demain dans Presse Océan.


 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.