Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes 200 personnes marchent en ville contre le racisme ce samedi

2 12.11.2016 16:46
Le cortège a notamment emprunté le cours Saint-Pierre.

Le cortège a notamment emprunté le cours Saint-Pierre.

Photo PO AHD

Ils sont 200, environ, à marcher derrière une grande banderole sur laquelle on peut lire "Nantes antiraciste" ce samedi, dans le centre-ville de Nantes. 

Le cortège s'est formé place du Bouffay, où certains ont pris la parole, dès 15 h.

"Nantes est une terre d'accueil. Elle est et resta antiraciste", a notamment déclaré une jeune femme, rappelant que des coups de feu avaient été récemment tirés contre un centre accueillant des migrants à Saint-Brévin et que des coktails molotov avaient été lancés dans un squat du Bas-Chantenay, à Nantes, il y a un an. "Les responsables n'ont jamais été interpellés", a-t-elle regretté, au micro. 

Elle a dénoncé "une omniprésence des discours anti-migrants et anti-Musulmans"". 

L'association du Gasprom (Association de Solidarité avec les Immigrés) a quant à elle rappelé qu'un autre rassemblement était prévu le 26 novembre, au miroir d'eau, par de nombreux collectifs mobilisés pour le droit au logement. 

 

Lire Presse Océan dimanche 13 novembre 2016

 

Commentaires (2)

Trump les aurait atomisés
breslau54 sam, 12/11/2016 - 19:39

Ces quelques crasseux qui manifestaient ne sont que les idiots utiles, nervis et autres collabobos du système. Qu'ils commencent à combattre le racisme anti-blancs, qui lui ne cesse de se développer en France.

Ah les braves gens...
celtik sam, 12/11/2016 - 18:27

que des droits, jamais de devoirs!
Alors parce qu'on ne veut plus - ou ne peut plus absorber des gens issus de tous les pays d'Afrique ou du moyen orient, on est évidemment raciste.
Peu importe les contraintes culturelles, religieuses qu'il va falloir gérer, peu importe l'argent public que nous tous finançons avec nos impôts pour héberger ces gens, peu importe les 6 millions de chômeurs, les dizaines de milliers de sans abris qui crèvent depuis 20 ans dans les rues, qui eux n'ont pas cette chance.
Mais j'oubliai: nous sommes racistes. Et puis si on ose faire remarquer que ces centaines de milliers de gens qui déferlent sur l'Europe sont musulmans, on est islamophobe.
Ces braves gens garants et chiens de garde de la pensée unique ne les hébergeront pas chez eux; ben non c'est le rôle de l'état, c'est à dire nous.
Ah j'oubliais: si ils fuient la guerre (quelques uns) ou la misère (la plupart), c'est évidemment aussi de notre faute! Nous les sales blancs/fachos/racistes/bourgeois/capitalistes/impérialistes/colonialistes/ et j'en passe...
On est de plus en plus nombreux à ne plus supporter les leçons de morale des ces bien pensants.
Gare à la gueule de bois bientôt.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.