Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes 530 postes en moins au CHU d'ici 2025

2 13.02.2013 09:36
Nantes. 530 postes en moins au CHU d'ici 2025

Nantes. 530 postes en moins au CHU d'ici 2025

Photo PO-B.B.

Révélé par Presse Océan, le rapport de la chambre régionale des comptes sur l’hôpital suscite un débat musclé.

Louis Vallernaud, président de la chambre régionale des comptes, ne tarit pas d’éloges sur le projet de transfert des activités du CHU sur l’île de Nantes. Reste la question qui fâche: l’hôpital a-t-il les reins assez solides pour réaliser l’opération chiffrée entre 863 millions et 981 millions d’euros, selon que l’on intègre ou non les équipements ?

Le budget du projet de l’île de Nantes ne sera tenable que si la direction de l’établissement applique à la lettre son projet médical. Soit le développement accru de la chirurgie ambulatoire et une diminution sensible du nombre de lits en MCO (Médecine, chirurgie, obstétrique), l’établissement projetant à terme de passer de 1640 à 1384 lits (-15,6 %).

Pour assurer la viabilité de l’opération, le CHU devra "s’engager à maîtriser ses dépenses de fonctionnement jusqu’en 2025". Et donc suivre les préconisations de la Mission nationale d’appui à l’investissement hospitalier, qui table sur des économies de 21 millions d’euros, via la réduction du personnel soignant. Soit 530 postes. Tollé assuré en interne.

Le transfert? "Une nécessité pour le CHU"

Dans un communiqué, Christiane Coudrier, directrice du CHU note que, concernant le projet Île de Nantes, le rapport de la chambre régionale des comptes reprend en partie les conclusions de l’Inspection générale des affaires sociales, assurant que "le transfert des activités de court séjour est une nécessité".

Ce projet, rappelle-t-elle, a été à plusieurs reprises validé par la communauté médicale du CHU et" figure dans le projet d’établissement 2013-2017 approuvé par le conseil de surveillance du CHU en décembre 2012".

Des critiques à gauche comme à droite

Sophie Jozan, chef de file de l'UMP à Nantes, estime que le transfert de l’hôpital "est une fois de plus remis en cause". Les représentants syndicaux s’insurgent face "au nouveau serrage de vis annoncé" et brandissent les rapports de la médecine du travail pointant la souffrance de salariés.

"Sans cette politique de capitalisation au détriment des agents, les conditions de travail pourraient être considérablement améliorées", dit la CFDT.

La CGT redoute que les réductions de postes soient réalisées en confiant des missions d’entretien, d’électricité ou de plomberie à des sociétés privées. Et fustige la mauvaise gestion du parc immobilier, soit 31 habitations d’une valeur de 7,5 millions.

"Certains logements sont mis à disposition gratuitement", s’offusque Sophie Jozan, dénonçant un "entretien de privilèges" et "un abus scandaleux".


 Plus d'informations à lire ce mercredi dans Presse Océan.


Commentaires (2)

Un deuxième plan de retour à l'équilibre financière ?
Christophe LE TALLEC (non vérifié) jeu, 14/02/2013 - 04:30

Cela annonce un deuxième plan de retour à l'équilibre qui est innadmissible tant les personnels travaillent dans des condtions déplorables. Les usagers du CHU doivent réagir, car c'est la prise en charge médicale et para-médicale de chacun qui est remise en cause, contrairement à ce que l'on nous fait entendre ! Personne ne relève que dans le rapport de la cours des comptes, le nombre de jours d'arrêts de travail est passé de 10 jours à 24 jours équivalent temps plein par an et par agent. Biensûr le nombre de suicide au sein de CHU est bien caché, mais bien réel !
Il est nécessaire de déménager et de réorganiser l'ensemble des services du CHU pour un meilleur accueil et une meilleure gestion des circuits de soins. Mais pas de n'importe quelle manière et surtout pas en se servant du personnel para-médical comme ajustement comptable du projet "Ile de Nantes".

Transfert CHU sur Ile de Nantes
ylorella mer, 13/02/2013 - 11:45

Cette prevision de cout du transfert est a l'image du cout de la plupart des projets geres par les Politiques donc il sera interessant de faire Le bilan a l'arrivee et l'on pourra constater que les depenses seront de l'ordre de 2 Md€...

Par contre ce transfert sur l'ile de Nantes est d'autant plus irrealiste que les responsables Politiques Nantais preconisent une "circulation apaisee" ce qui est totalement antinomique avec une augmentation des flux de voitures pour acceder a ce CHU, on a rarement vu des patients/malades/accidentes arrives en bus...mais ils pourront contempler Le paysage dans les embouteillages sur les ponts...

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.