Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Affaire Barbot : "Je me demande ce qu'il reste d'humain en eux"

0 22.01.2016 14:00
Les avocats de la partie civile, Me Valade et Me Penneau

Les avocats de la partie civile, Me Valade et Me Penneau

Peinture Florent Maussion

Le procès de Didier Barbot et Stéphanie Livet, amants accusés d'avoir assassiné Anne Barbot, la femme de Didier, en 2013 à Vritz, se poursuit jusqu'à lundi à la cour d'assises de Nantes.

Extraits des plaidoiries de la partie civile.

Me Valade, ce vendredi : : "On va repartir avec des questions, oui, mais l'on sait que c'est un projet commun, que Stéphanie Livet vient, qu'elle coupe le compteur, que son mari est alors courageusement parti aux toilettes, que les deux femmes s'empoignent, que Didier Barbot frappe avec cette énorme bûche la tête de sa femme et que Stéphanie Livet l'étrangle.

Elle serre, elle serre, elle serre... Et ce qui est affreux dans cette scène, c'est que Anne croit que Didier va venir l'aider. La dernière phrase qu'elle a prononcé Anne, c'était : "Didier, tu me tapes dessus". Même la dernière phrase, elle a été pour vous, Monsieur"

 

A Didier Barbot, toujours : ""Je ne vous crois pas, M. Barbot, quand vous dites que votre famille n'aurait pas accepté le divorce, parce que tout le monde vous aimait, M. Barbot. Il est évident qu'ils ne vous auraient pas tourné le dos parce que vous divorciez. 
Alors, votre famille, Monsieur, ce qu'elle ne peut pas comprendre, c'est que vous ayez préféré la tuer plutôt que de divorcer. 
Et ce que l'on peut encore moins entendre, c'est que vous envisagiez de vous installer avec elle dans la maison où vous avez tué votre femme !
Vous tuez Anne et ça vous permet de conserver vos biens et d'hériter des siens. Moi, je crois que vous la tuez parce que vous ne l'aimez plus. Pendant ce procès, vous n'avez pleuré que lorsque vous avez parlé de vous ou de vos liens avec vos soeurs ou neveux et nièces. Jamais pour Anne. On vous a senti froid, toujours, détaché, jamais affecté par l'absence d'Anne."


Me Penneau a également plaidé pour les proches de la victime :  "De cette audience, on ressortira sans la vérité, c'est une évidence. Mais on aura vu Stéphanie Livet se cacher systématiquement derrière la morte de sa fille. 
Et du côté de Didier Barbot, pas un mot pour Anne. Pas un. En enterrant son mariage, en tuant sa femme, Didier Barbot a aussi tué l'homme qu'on connaissait. Il ne reste plus que le menteur, incapable de dire la vérité, fuyant..."


 (L'intrégalité des débats du jour à (re) lire en cliquant sur le lien ci-dessous)

Dansla matinée, des témoins amis du couple ont déposé, des experts se sont entretenus sur l'éventuelle perversité de Didier Barbot. Cet après-midi, fin de l'interrogatoire des accusés, avec les auditions de parties civiles et les plaidoiries des parties civiles. Le procès reprendra ensuite lundi, à 9 h, avec le réquisitoire de l'avocat général puis les plaidoiries de la défense. Verdict attendu lundi en finl'après-midi.

Toutes nos dépêches sur cette affaire en cliquant ici

En toile de fond aujourd'hui, il y a toujours cette incompréhension qu'essaye en vain d'éclaircir la présidente. Pourquoi tuer plutôt que divorcer ?

Cet après-midi, notre direct a repris via un nouveau fil d'infos, à suivre ici :

Live Blog Procès Barbot J7

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.