Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Agression dans les Hautes-Alpes : la piste du "coup de sang" privilégiée

0 19.07.2016 21:05
.  capture écran/ google street view

Le drame s'est produit dans le VVF de Lagrand, dans les Hautes Alpes, où la famille nantaise était en vacances

Un homme de 37 ans a agressé à l'arme blanche mardi matin une femme et ses trois filles, habitantes de Bouguenais, dans un village de vacances près de Laragne (Hautes-Alpes). Après dix heures de garde à vue, le mobile reste un "point d'interrogation."

Le mobile de l'agression reste "un grand point d'interrogation" selon M. Raphaël Balland, le procureur de la République de Gap, entendu dans la soirée par l'AFP.

Une perquisition au domicile du suspect à Limay (Yvelines) n'a rien donné. Les enquêteurs privilégient à ce stade l'hypothèse du "coup de sang", a indiqué une source proche du dossier. Reste à en connaître la raison. 

Le suspect avait fait un malaise vagal lundi et avait été secouru par la famille des victimes, sans que l'on sache si cela a un lien avec les faits. Les deux familles avaient eu des contacts réguliers depuis leur arrivée au VVF samedi dernier. 

+Nantes. La famille agressée dans les Hautes-Alpes vit à Bouguenais

La piste terroriste laissée de côté

Le magistrat a néanmoins dit être "en liaison très régulière avec la section antiterroriste du parquet de Paris" au vu "du contexte national". Mais ce dernier ne s'était pas saisi du dossier mardi. L'auteur des coups est connu des services de police pour des faits de droit commun, dont le plus récent date de 1999, mais pas des services de renseignement, selon une source proche de l'enquête.

"Aucune pathologie particulière"

L'expertise psychiatrique subie par l'agresseur dans l'après-midi n'a décelé "aucune pathologie psychiatrique particulière", a précisé à l'AFP le procureur Raphaël Balland, en début de soirée, ajoutant que l'homme continuait d'être entendu par les enquêteurs.

Lire Presse Océan ce mercredi 20 juillet en kiosque ou en ligne.

 


 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.