Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Alerte à la bombe au commissariat hier matin

3 03.10.2014 11:52
Un coup de fil de très mauvais goût a été passé hier au commissariat de Waldeck-Rousseau.

Un coup de fil de très mauvais goût a été passé hier au commissariat de Waldeck-Rousseau.

PO/OLIVIER LANRIVAIN

Hier, peu avant 10 h, un homme qui se présente comme un "djihadiste" appelle le commissariat de Nantes et déclare qu'une bombe va exploser. Les entrées de tous les commissariats de l'agglomération ont été filtrées. Au fil de la journée, le correspondant a été identifié, il a déjà été condamné pour plusieurs appels malveillants et de fausses alertes.

Plus d'informations à retrouver ce vendredi dans les pages fait-divers et justice de Presse-Océan

Commentaires (3)

Alterte
mathieu.labatte ven, 03/10/2014 - 12:34

Et oui, ce qui devait arriver est en train de se produire avec l'intervention de la France au Moyen Orient. J'ose penser que ce genre de "faits" va se produire régulièrement dans les semaines et mois à venir..

ce "genre de fait"
observateur44 ven, 03/10/2014 - 13:36

En réponse à mathieu.labatte - Alterte

se reproduira si certains connards trouvent amusant de créer la panique chez nous. Mais en matière d'attentats la France en a connu d'autres et n'a pas pour autant baisser la tête. Suis surpris qu'à la première alerte, certain commence déjà à chercher des responsables à la tête de l'Etat....

Ce genre de faits
emorejdu44 mar, 18/11/2014 - 00:43

En réponse à observateur44 - ce "genre de fait"

mériterait que l'on ré-ouvre le bagne de Cayenne et qu'on envoie là-bas tous les connards qui font de mauvaises blagues et aussi les caillasseurs qui perturbent les trams. Casser des cailloux par 40 degrés à l'ombre, ça fait surement réfléchir

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.