Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes "Amiantés du Tripode" : l'heure de vérité, "début 2017"

0 30.11.2016 19:15
Les agents ayant travaillé au sein du Tripode Beaulieu lors d'une manifestation le 10 octobre dernier.

Les agents ayant travaillé au sein du Tripode Beaulieu lors d'une manifestation le 10 octobre dernier.

Les agents ayant officié dans l’ex-tour nantaise du Tripode - bâtiment farci de 350 tonnes d’amiante, démoli en 2005 - sauront « début 2017 » si l’État reconnaît leur ancien lieu de travail comme « site amianté ».

L’intersyndicale Tripode (CGT-CFDT-FO- Solidaires-UNSA) a rencontré hier la directrice de cabinet du ministre de la Fonction publique pour rappeler la situation nantaise. Près de 1 800 fonctionnaires émanant du ministère des Affaires étrangères, de l’Insee, du Trésor public ont été exposés, au sein du Tripode, au matériau cancérigène de 1972 jusqu’à 1993.

L’intersyndicale, qui dénonce un manque de transparence dans le décompte des décès liés à l’amiante, exige réparation afin de bénéficier d’une meilleure prise en compte des maladies professionnelles et d’un accès à la pré-retraite amiante. « On a été reçu par une personne qui connaissait notre dossier et qui n’a pas essayé de nous balader, note Francis Judas, délégué CGT, employé de l’Insee. Mais on ne peut pas préjuger du dénouement. En attendant la réponse des ministères, on va agir et orchestrer de nouvelles actions symboliques importantes, pour faire parler de nous. »

Information à retrouver dans Presse Océan ce jeudi 1er décembre.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.