Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Après avoir défoncé une porte à Canclaux, il est coursé par des voisins

0 01.01.2016 16:39
La police, alertée, est venue interpeller le suspect

La police, alertée, est venue interpeller le suspect

Photo PO

En début d’après-midi, ce vendredi, deux jeunes gens ont rattrapé un intrus qui venait de défoncer la porte d’un appartement, à Nantes.

 

La scène s’est déroulée, en direct, sous les yeux d’un journaliste de Presse Océan, qui passait justement par là, à ce moment-là. C’était ce vendredi 1er janvier, quartier Canclaux, à Nantes.

Il est 14 h. Un jeune homme arrive en courant de la rue Fabert et tente de monter dans la première voiture venue. Deux jeunes gens lui courent après. Il ne parvient pas à ouvrir la portière de la voiture, qui repart alors.

Un peu plus loin, le voilà rattrapé par ses poursuivants, qui tentent de le calmer, bon an mal an Car le jeune homme, âgé de 25 ans peut-être, se montre très agité. Il hurle. Ses propos sont incohérents.

À cet instant, un homme arrive. Il est en peignoir. Pieds nus. Il explique : "On dormait quand on l’a vu faire irruption chez nous. Il a littéralement défoncé notre porte. Il faut appeler la police".

Elle arrive. Entre-temps, les deux jeunes gens maîtrisent toujours l’intrus, qui n’est visiblement pas dans son état normal. Comment ils se sont trouvés mêlés à cette histoire ?

"On rentrait dans l’immeuble quand on a entendu des cris. Il y avait beaucoup de bruit. Et puis, on a vu ce gars partir en courant. On a décidé de le rattraper…"

La suite, vous la connaissez désormais.

A 14 h 30, le jeune homme était incapable d’expliquer pourquoi il avait tenté d’entrer dans cet appartement. Tantôt, il restait silencieux. Tantôt, il hurlait qu’on "l’y attendait".

Avant de monter dans la voiture de police, il a lancé quelques dernières insultes.

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.