Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Après le go-fast, la PJ a fait tomber l'équipe au complet

0 21.10.2014 11:45
Le dernier suspect a été interpellé jeudi à Saint-Herblain

Le dernier suspect a été interpellé jeudi à Saint-Herblain

Photo illustration PO

Il a été interpellé jeudi, à 21 h 30, dans un bowling de Saint-Herblain.

Ce Nantais de 40 ans est soupçonné d’avoir « fait bouger la drogue » l’an dernier.


L’affaire remonte à décembre 2013, lorsque les enquêteurs de la PJ montent un dispositif pour stopper un go-fast, de retour d’Espagne. Quelque 114 kg de résine de cannabis sont saisis près de Bayonne. Deux Nantais sont interpellés : Franck Couchelou et Karim Guedied. Ils sont mis en examen et écroués. Ce n’est qu’un début…


Selon les enquêteurs, trois voitures composaient le convoi du go-fast. Ils continuent donc à « gratter ». Écoutes, surveillances, études des contacts, relevés d’empreintes papillaires et autres ADN… En mars, un autre Nantais, soupçonné d’avoir conduit l’une des voitures est interpellé, mis en examen et écroué. Fin du deuxième acte.


Grâce à des traces ADN, prélevées sur des valises marocaines, deux autres Nantais, du quartier Bellevue, sont identifiés. Un dernier homme intéresse encore les enquêteurs. Il est soupçonné d’avoir joué un rôle dans les négociations.

Jeudi soir, ce Nantais a été « logé » par la PJ et interpellé par la brigade anticriminalité. Sur lui, des puces téléphoniques « belges, espagnoles et françaises et 3 500 € en liquide » auraient été retrouvés. Dans une Peugeot 607 dont il avait les clefs, d’autres téléphones sont découverts. Il a nié les faits pendant ses 96 heures de garde à vue. Il a été écroué au Mans hier après avoir été mis en examen par la juridiction interrégionale spécialisée de Rennes pour « importation non autorisée de stupéfiants en bande organisée », « trafic, transport et détention de stupéfiants » et « participation à une association de malfaiteurs ».


Avec cette dernière interpellation, la PJ de Nantes pense tenir « l’équipe au complet ».

 

L'info en continu : www.presseocean.fr et sur votre smartphone via l'appli à télécharger en cliquant ici

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.