Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Assassinat de Marion : l'accusé est présent à son procès mais mutique

1 08.11.2016 09:14
La famille de Marion ce matin avant l'audience représentée par l'avocat Louis-Georges Barré.

La famille de Marion ce matin avant l'audience représentée par l'avocat Louis-Georges Barré.

PO/Nathalie Bourreau

Yannick Luende Bothelo, collier de barbe et pull rayé noir et blanc, vient de prendre place dans le box de la cour d’assises de la Loire-Atlantique ce mardi, à 9 h.

Cet homme de 29 ans doit être jugé pour avoir violé puis tué Marion Rousset, une adolescente de 14 ans, de plusieurs dizaines de coups de couteau dans des toilettes publiques, en mars 2012 à Bouguenais.

Ses avocats, Me Carole Le Roux et Me Olivier Renard, craignaient qu'il refuse d'assister au procès. Il a finalement accepté de comparaître devant ses jurés. Seulement, il a décidé de se murer dans le silence alors que la cour d'assises examine son parcours de vie. A l'adresse de la présidente, il a juste lancé ce lundi matin : "Ca ne m’intéresse pas. Y’a rien à comprendre. Je ne suis pas là pour m’expliquer. Je réponds pas à vos questions. Vous connaissez déjà l'affaire. Les juges, ce n'est pas mon problème s'ils ne savent pas."

Bouguenais. Le meurtrier présumé de Marion renvoyé devant les assises

En détention provisoire depuis quatre ans et demi, Yannick Luende Bothelo s’est isolé ces derniers mois. Enfermé dans sa bulle, il a refusé les promenades comme les parloirs et réduit ses contacts avec les surveillants à leur strict minimum.

En juin, alors qu’il devait comparaître pour évasion, il avait écrit au tribunal correctionnel pour expliquer qu’il « n’ouvrirait pas (sa) bouche face à un procureur ou à un juge ». Et vendredi dernier, il a refusé de voir ses avocats après, pourtant, trois rendez-vous honorés pour préparer son procès.


L'accusé ne conteste pas l’homicide volontaire avec préméditation. Mais réfute le viol et les actes de torture et de barbarie.

La cour va examiner aujourd'hui sa personnalité. 

Le verdict n'est pas attendu avant la fin de semaine prochaine.

Lire Presse Océan mercredi 9 novembre 2016 


Lire aussi :

Bouguenais. Deux cents participants à la marche blanche pour Marion

Bouguenais : l’hypothèse criminelle privilégiée

Le corps d’une jeune femme retrouvé ce matin à Bouguenais

Bouguenais : l’hypothèse criminelle privilégiée

Commentaires (1)

Elle est pas belle la vie ????
Bretonne-Naoned mar, 08/11/2016 - 14:31

Mais pourquoi a--t-il tué cette jeune fille ? qui est exactement l'assassin ? encore un qui va dire ne se souvenir de rien ? C'est triste pour la famille, rien ne peut réparer. Au moins pourrait on espérer que ce genre d'individu paie une dette à la société en travaillant, mais non au contraire c'est logé, nourri, chauffé, vêtu par les contribuables, et activités à volonté (muscu, yoga, bibliothéque, télé, etc.) elle est pas belle la vie ?

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.