Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Attentat de Nice : le Nantais interpellé "habitait Nice auparavant"

0 13.12.2016 15:54
La première interpellation a eu lieu dès vendredi à Nantes.

La première interpellation a eu lieu dès vendredi à Nantes.

Archives photos PO/OLIVIER LANRIVAIN

Un Nantais fait partie des onze hommes interpellés entre vendredi et lundi en France dans le cadre de l'enquête sur l'attentat commis à Nice le 14 juillet. Les dix autres ont été interpellés à Nice, tous sont soupçonnés d'avoir aidé l'auteur de l'attaque à se procurer des armes.

Dix interpellations ont été effectuées par la direction centrale de la police judiciaire "dans plusieurs quartiers de Nice" lundi entre 6 h et 13 h, "sur commission rogatoire du juge d'instruction parisien en charge de l'enquête antiterroriste", a indiqué une source proche du dossier, confirmant une information de la chaîne LCI. Une onzième interpellation avait eu lieu dès vendredi à Nantes, précise une source judiciaire.

"Ce sont des gens qui étaient en relation avec ceux arrêtés en juillet dans le cadre de la fourniture des armes pour l'auteur de l'attentat (...). On essaye de tirer tous les fils de l'enquête. Le Nantais habitait Nice auparavant", a précisé la source proche du dossier. Âgé de 32 ans, il habitait Nantes "depuis quelques semaines seulement".

Un cran au dessus

"Ils n'ont pas forcément eu connaissance de l'attentat, mais ils font partie du milieu délictuel de droit commun, notamment des filières d'approvisionnement en armes. On essaie de remonter les réseaux et là, on est un cran au-dessus".

La garde à vue peut durer quatre jours, comme le prévoit la législation antiterroriste. Certains pourraient être présentés au juge d'instruction parisien pour association de malfaiteurs, infraction à la législation sur le port d'armes et éventuellement sur les stupéfiants. 

Au total, six personnes ont jusqu'à présent été mises en examen et écrouées dans l'enquête sur l'attentat commis par Mohamed Lahouaiej Bouhlel. A ce stade, leurs auditions révèlent de nombreuses contradictions, mais aucun élément de l'enquête ne démontre avec certitude que ces personnes -cinq hommes et une femme inconnus des services antiterroristes- avaient connaissance de son projet.

Presse Océan (à lire ce mardi) avec l'AFP.

Lire aussi :

Attentat de Nice. Dix hommes interpellés à Nice et un à Nantes


 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.