Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Au CHU, « des agents épuisés »

0 21.03.2017 06:39
Les représentants de la CGT du CHU  dénoncent les récentes réorganisations de services. Photos PO-CT

Les représentants de la CGT du CHU dénoncent les récentes réorganisations de services. Photos PO-CT

Des soignants du CHU sont au bord de l'épuisement. Au local de la CGT, infirmières, aides-soignantes, agents des services hospitaliers viennent expliquer leurs conditions de travail jugées « de plus en plus difficiles » Exemple en cardiologie : « l'épuisement moral est important », relatent deux soignantes. « Par exemple, nous pouvons nous retrouver avec une seule aide-soignante pour trente personnes en cardiologie. Même si nous faisons notre maximum, notre stress ressurgit sur les patients.  Selon les représentants du personnel, la situation est aussi tendue en chirurgie vasculaire, en gériatrie, en oncologie, en médecine polyvalente d'urgence, ou en hépato-gastro-entérologie. Ils assurent que la hausse de l'ambulatoire (hospitalisation à la journée) est loin d'être simple. La CGT dénonce « la réorganisation des services de soins et les réductions de capacité de lits en prévision du futur hôpital sur l'Île de Nantes », notent Patrice Le Luel, secrétaire CGT du CHSCT du CHU et Philippe Demaret, membre du CHSCT.

La direction indique être vigilante. « Les réorganisations au CHU de Nantes s’inscrivent, comme pour tous les hôpitaux, dans la démarche de développement des prises en charge ambulatoires », note-t-on à la direction des ressources humaines du CHU, « pour accompagner les changements, le CHU est attentif à la prévention des risques professionnels et aux mesures relatives à la qualité de vie au travail. »  

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.