Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Au procès Barbot, les derniers mots des accusés

0 25.01.2016 15:32
Pas de légende enregistrée

Pas de légende enregistrée

Rubion Philippe

En toute fin des débats, la présidente de la cour d'assises de Nantes a demandé aux accusés s'ils avaient un dernier mot à dire.

 

+ Nantes. 30 et 25 ans de réclusion requis contre Didier Barbot et Stéphanie Livet

Didier Barbot s'est levé : "Oui Mme la présidente, a répondu l'accusé. Je voudrais parler d'Anne. On a été marié quatorze ans. Elle a toujours tout fait pour moi tant en privé que dans le professionnel. Je lui ai enlevé la vie. C'est impardonnable, je le sais. J'ai aussi fait du mal à ma belle-famille. Je leur demande pardon même si c'est impardonnable. J'ai détruit la vie de Anne. J'ai détruit la vie de sa famille, j'ai détruit la vie de ma famille aussi. J'ai sali le nom de Barbot. Maintenant mes neveux ont la honte de porter ce nom. J'ai détruit mes amis. Je les ai trahis. J'ai menti pendant huit mois. Je leur demande pardon à eu aussi".

Stéphanie Livet a été plus brève : "Je demande pardon. Ce que j'ai fait est impardonnable".

Les jurés sont partis en délibéré. Le verdict est attendu en fin d'après-midi. En début de matinée, l'avocat général a requis trente ans de réclusion pour Didier Barbot et vingt-cinq ans pour Stéphanie Livet.

 

+ Nantes. Affaire Barbot : le procès se termine, verdict ce lundi (DIRECT)

Suivez la fin du procès depuis ce matin, 9 h, en direct de la cour d'assises :

Live Blog Procès Barbot J8

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.