Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Bronchiolite, l'épidémie arrive à son maximum dans la région

0 23.12.2016 18:08
Les délais d'attente s'allongent aux urgences pédiatriques du CHU de Nantes

Les délais d'attente s'allongent aux urgences pédiatriques du CHU de Nantes

Photo PO-Nathalie Bourreau

L’épidémie de bronchiolite débutée il y a quelques semaines atteindra son maximum en cette fin d’année dans la région.


"Les services de soins hospitaliers connaissent une tension majeure », reconnaît le docteur Bénédicte Vrignaud, responsable des urgences pédiatriques au CHU de Nantes.


Une maladie très contagieuse qui impose des mesures d’hygiène strictes


« Cette recrudescence est de plus, cette année, concomitante du début de l’activité grippale et du niveau élevé de gastro-entérite. Tout ceci entraîne un afflux aux urgences pédiatriques, avec un allongement des délais d’attente. Parfois jusqu’à 6 h, surtout en soirée. Chaque hiver plus de 30 % des nourrissons sont touchés », explique le docteur Bénédicte Vrignaud qui conseille des solutions alternatives : consultation du médecin traitant en priorité, appel au centre 15 afin qu’un médecin évalue la situation…
La consultation hospitalière est rarement nécessaire. Cependant le recours aux urgences pédiatriques est préférable si le nourrisson à moins de 6 semaines, est né prématurément, s’il a une maladie cardiaque ou respiratoire identifiée, une gêne respiratoire importante, une mauvaise prise alimentaire (si l’enfant boit moins de la moitié de ses repas ou vomissements systématiques).

Quelques principes d’hygiène simples peuvent limiter la propagation de la bronchiolite : se laver les mains avant de toucher le bébé. Ne pas l’embrasser lorsque l’on est enrhumé. Ne pas échanger les biberons et doudous. Eviter si possible les lieux publics. Aérer le logement, le maintenir à 19°.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.