Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes "Cheval fou à l'hippodrome": le spectre du dopage

0 23.11.2016 22:26
Capture d’écran Equidia

L’accident a eu lieu devant 750 spectateurs.

À Nantes, l’équidé qui a blessé des spectateurs en avril sur le champ de courses avait manifestement des amphétamines dans le sang.

Les images, impressionnantes, ont fait le tour des chaînes de télévision. Le 12 avril dernier, l’hippodrome du Petit Port à Nantes a été le théâtre d’un spectaculaire accident. Lors de la 7e course, la victoire semblait promise au cheval « Fin March » lancé au grand galop, lorsque ce dernier a effectué une folle embardée. Basculant contre les barrières de protection, l’équidé s’est écrasé sur des spectateurs. Et a blessé, dans sa chute, trois personnes, parmi lesquelles une septuagénaire nantaise, touchée assez sérieusement.

Revoir : Spectaculaire accident à l'hippodrome du Petit-Port (VIDEO)

Un dérivé d’amphétamines dans le sang de l’animal

L’animal, âgé de 3 ans, n’a pas survécu à l’accident. Le parquet de Nantes a ouvert une enquête préliminaire pour « blessures involontaires ». La police judiciaire de Nantes a été saisie de l’affaire avec le service central des courses et jeux. « Les analyses opérées à la suite de cet accident ont révélé la présence d’un produit dérivé d’amphétamines qui n’a absolument rien à faire dans l’organisme de l’animal », confie une source proche de l’enquête.

Relire : Accident à l'hippodrome : le témoignage de la famille blessée

L’entraîneur de « Fin March », qui veille sur la « carrière sportive » d’une trentaine de chevaux, a été placé en garde à vue le 27 octobre. « Il conteste toute accusation de dopage, révèle un enquêteur. Mais il ne fournit aucune explication à la présence de ce produit qui ne peut être justifié, compte tenu de sa nature, par aucun traitement. »

Nouveaux prélèvements

Les enquêteurs ont diligenté de nouveaux prélèvements sur plusieurs équidés de l’écurie de l’entraîneur. « On a ciblé des chevaux ayant engrangé de bons résultats lors des semaines passées ou qui s’apprêtaient à disputer de nouvelles courses », note-t-on en coulisses. Les résultats de ces investigations devraient être dévoilés avant noël.

Dossier complet et témoignages dans Presse Océan ce jeudi 24 novembre.

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.