Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes [VIDEO] Les lycéens en jupe repoussent une poignée de manifestants

3 16.05.2014 17:09
C'est peu après, vers 13h30, qu'est montée la tension.

C'est peu après, vers 13h30, qu'est montée la tension.

PO/NATHALIE BOURREAU

Nouveaux heurts ce midi près du lycée Clemenceau mais rapidement apaisés. En réponse à l'action d'élèves "ce que soulève la jupe", soutenue pour la 2e année par l'Académie de Nantes, les lycéens nantais de Clemenceau étaient plus nombreux que prévu, ce matin, à porter la jupe. Près de la moitié des garçons l'ont enfilée avec fierté. Regroupés pendant la pause méridienne, à environ 300 devant les grilles de l'établissement, ils expliquaient en quoi cette tenue peu habituelle était un simple message de lutte contre le sexisme et les discriminations faites aux femmes.

"C'est sûr que s'il n'y avait pas eu la polémique et la manifestation d'hier, je n'aurai même pas pensé à la mettre", témoignait Jordan, 18 ans. "Mais quand on voit des réactions comme ça, avec des gens qui veulent nous imposer des règles d'un autre siècle, on a encore plus envie de faire passer le message".

Les tenants de la Manif pour tous, annoncés en nombre pour 13 h, ont semble-t-il battu en brèche. A l'exception d'une quinzaine d'entre eux, posant leurs drapeaux le temps d'une prière au Jardin des plantes, dans le sillage de l'action Sentinelle.

C'est peu après, vers 13h30, qu'est montée la tension. Des représentants du mouvement "Antifas" ont fait monter les lycéens en direction des manifestants choqués par leur action. Le ton est monté. Les heurts ont été évités de justesse avec l'intervention d'un cordon de CRS (voir notre vidéo).

Peu de temps après, les manifestants repartaient en direction du rectorat, les lycéens fêtant leur victoire en musique devant les grilles du lycée.

Plus d'informations dans Presse Océan du samedi 17 mai.
cliquez ici pour vous procurer l'édition numérique

"Pas de fachos à Clémenceau !" Lire ci-dessous notre vidéo de la manifestation :

 

Et par ici, la vidéo tournée la veille devant le même lycée où s'étaient réunis une centaine de manifestants pour protester contre l'opération :

Nantes  "Ce que soulève la jupe": altercation devant le lycée Clemenceau

Commentaires (3)

jupe
iffic sam, 17/05/2014 - 14:30

jupe ou pas,c'est pas ce qui dètermine un mec!en 1944 des ècossais en jupes (un kilt c'est une jupe) risquaient leurs vies pour nous libèrer,tandis que des "mecs" en pantalons criaient "vive Pètain' ou pire servaient dans la milice ou la waffen ss!!!d'ailleurs beaucoup de manifestants des manifs pour tous doivent en descendre!

Historien iffic vous en mesurez la relativité d'Einstein!
CYRANO sam, 17/05/2014 - 18:19

En réponse à iffic - jupe

Un symbole: Le 5 Juin 2013, une bagarre entre l' ultra gauche et l’ultra droite a fait un mort! Ils fréquentaient d'une marque prisée la même mode d'uniforme dans le magasin commun. En ce qui concerne le Kilt vous devriez relire la datation ancienne de son histoire. En outre quand la Loire Atlantique héritage de Pétain sera dissoute les défilés invités celtiques des Kilts y retrouveront les festivités de la Bretagne. En ce qui concerne le dérapage de votre conclusion généalogique de sélection ( ? ) vous devriez vous référer à la charte du web de P.O. Je vous en laisse toute la morale des" mecs" et des " meufs" de votre génération. Il s ne sont pas tous comme vous à priori! N' hésitez pas à me donner les noms ancestraux des descendants . Juste pour vérifier le réquisitoire de votre liste actuellement inconnu comme le soldat. Ils étaient peut être descendus au combat ou en résistance pour la France!

CYRANO

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.