Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes De 1963 à 1980, l'histoire du café Mon Plaisir

0 02.06.2015 19:00
Adrienne Pageau dans son petit bar situé chemin Joseph Pierre vers 1963-1964

Adrienne Pageau dans son petit bar situé chemin Joseph Pierre vers 1963-1964

Archives privées

C’est une petite tranche d’histoire vécue dans le quartier de la Morrhonnière que nous raconte la Nantaise Liliane Diard Pageau, à propos d'un café disparu, le café Mon plaisir.
Rogatien et Adrienne, les parents de Liliane Diard Pageau, dont le père travaillait à Saunier Duval, ont acheté le café Mon Plaisir en 1963. « Ce petit café était alors tenu par le père Gaillard qui y travaillait avant Seconde guerre mondiale. Son premier nom était la Paillasse avant qu’il ne le rebaptise Mon Plaisir. C’était probablement un lieu de luxure ». Le couple relance alors le bistrot et l’agrandira en restaurant. « Maman faisait aussi de la restauration pour les ouvriers et les dimanches de courses à l’hippordome tout proche ».
Le « ravin de la mort » ! 
Devant ce café, Liliane Diard Pageau se souvient du « chemin Pierre Joseph. Il était en cailloux et en terre. La petite place se terminait par un ravin où coulait de l’eau. On l’appelait le « ravin de la mort » ! L’alcool aidant, plusieurs y ont viré… ». L’une des voisines lavait son linge dans le ruisseau avec un battoir. La première machine à laver n’arrivera qu’en 1970 « en même temps que la télévision » et sa seule chaîne en noir et blanc. « Le bar était recouvert de croutes de sapins. Pas de percolateur mais du vrai café à réchauffer sur la cuisinière. Il y avait un poulailler derrière, ainsi que des lapins et même un cochon qui termina sa vie dans les assiettes du restaurant. Mon père avait une plate de Loire, il s’en servait pour aller pêcher des sandres, des brochets et des anguilles afin d’alimenter le restaurant ». Cet établissement sera vendu puis détruit en 1980.
En quête d’histoires. Ecrire : stephane.pajot@presse-ocean.com

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.