Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes De la rustine à la « vélorution » dans la revue 303

0 19.05.2015 13:15
Jacques Tati dans « Jour de Fête », en 1947

Jacques Tati dans « Jour de Fête », en 1947

Photo Les Films de Mon Oncle, Specta Films



C’est à une belle plongée au royaume de la petite reine que nous invite la revue culturelle 303. Coup d’œil.
Cette photographie de Jacques Tati, alias « François le facteur » dans son premier long-métrage « Jour de Fête », illustre un article savoureux sur la rustine de Georges Guitton. Où l’on apprend qu’une certain Louis Rustin, né en 1880, s’était en effet creusé la cervelle dans son atelier de rechapage de pneumatiques pour réparer les pneus crevés.
Le vélo est à la fois devenu un instrument de lutte et de symbole Il déposera le brevet des petites pastilles autocollantes en 1922. Une révolution mondiale et un sens du marketing aigu avec des slogans imparables dans la série « Vous pouvez crever  » (!). Une Vélorution est en marche, c’est aussi le beau titre du texte signé Julien Zerbone, qui explique qu’après la Seconde Guerre mondiale « le vélo est à la fois devenu un instrument de lutte et de symbole pour des mouvements sociaux d’un genre nouveaux ». Le premier de ces mouvements a pour nom les Provos » qui, au début des années soixante à Amsterdam, « souhaite bannir les automobiles de la ville et leur substituer des vélos gratuits mis à disposition par la mairie ». On n’en est pas loin aujourd’hui !
Les vélos « made in Machecoul » font aussi l’objet d’un dossier, sous la patte de Frédéric Letourneux, qui retrace l’histoire de celle qui commercialisa des vélos estampillés Gitane dès les années 1930. L’origine de ce nom ? La voici : « Georgette, la femme de Marcel Brunelière (le co-créateur), traitait souvent son mari de gitan car il était toujours parti à droite ou à gauche. La remarque a finalement donné naissance à la marque ».
Dans la cité des ducs, « 15 % des déplacements devraient se faire à vélo en cœur d’agglomération d’ici 2030 », écrit Laurent Devisme dans l’article « Ville cyclable et urbanistés cyclistes ». Dans un autre registre, Jean-Marc Huitorel montre les destinées croisées du vélocipède et de l’art moderne et contemporain, de Fernand Léger au jeune Nantais Alexandre Barthe.
Passionnant.

Stéphane Pajot

REPÈRES
303. Vélo 15 €. Congrès Vélo City du 2 au 5 juin, Vélo parade le 3 juin à Nantes.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.