Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Décès d'Henri Duclos, adjoint de Jean Marc Ayrault de 1989 à 2008

0 29.02.2016 16:27
Henri Duclos dans son bureau d'adjoint, à la mairie de Nantes en 2008

Henri Duclos dans son bureau d'adjoint, à la mairie de Nantes en 2008

Photo PO-Dominique Bloyet

Ancien élu nantais (PS), Henri Duclos est décédé à l'âge de 81 ans, ses obsèques auront lieu le 4 mars en l’église Toutes-Joies.

Né en 1935, adjoint au maire de Nantes depuis l’élection de Jean-Marc Ayrault en 1989, Henri Duclos avait laissé sa fonction d’élu en 2008, après 19 ans de « bons et loyaux services », comme il est d’usage de dire. Cette expression est des plus justes pour cet homme affable et calme qui connaissait très bien Nantes et en particulier le quartier Viarme-Hauts Pavés-Talensac où il vivait.
19 ans de mandat
Dès son arrivée en 1989, Jean-Marc Ayrault confie à cet ancien directeur d’école retraité, discret, homme de terrain, travailleur, la question de l’occupation du domaine public, des marchés, des fêtes foraines et autres manifestations. En 1995 il devient président de la commission d'appels d'offres des marchés publics de la Ville puis de la commission de sécurité, la délégation aux anciens combattants et représente Nantes auprès du cercle très fermé des villes Compagnons de la Libération.

Il a suivi la réhabilitation du marché de Talensac, travaillé à l’élaboration de nouvelles réglementations, y compris au niveau national. A la présidence de la commission sécurité, il effectue 2 000 visites par an d’établissements recevant du public. Comme élu délégué aux anciens combattants, il évoquait comme un souvenir très fort pour lui la mise en place de la plaque rue du Roi Albert, qui symbolisait la volonté de réconciliation après toutes ces années où la ville s'est déchirée sur la responsabilité de l'exécution des 50 Otages.

« J'ai toujours en mémoire cette poignée de main entre le regretté Michel Jost, président des familles de fusillés, et Gilbert Brustlein, membre du commando qui a abattu le Feldkommandant de Nantes », nous avait-il confié en 2008.

Lire aussi :

Henri Duclos interviewé dans Presse Océan en 2008

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.