Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Décès suspects de trois patients sous chimiothérapie au CHU

1 17.11.2016 21:29
Nantes.  Décès suspects de trois patients sous chimiothérapie au CHU

Nantes. Décès suspects de trois patients sous chimiothérapie au CHU

Archives PO/NATHALIE BOURREAU

La ministre de la Santé Marisol Touraine vient de saisir ce jeudi l'Inspection générale des Affaires sociales (Igas) après le décès de trois patients au CHU de Nantes, à la suite de "complications graves" présentées par quatre malades traités par chimiothérapie, a annoncé le ministère.

Les quatre patients, qui suivaient une cure de chimiothérapie intensive avec auto-greffe, ont reçu un traitement "comprenant le médicament cyclosphosphamide en remplacement du médicament melphalan", précise dans un communiqué le ministère. L'Igas doit déterminer "les causes exactes de ces complications graves, ainsi que l'organisation, les moyens et les conditions de réalisation des chimiothérapie".

Avec AFP

A lire dans Presse Océan ce vendredi.


Commentaires (1)

75% des médecins refusent la chimiothérapie
Cyril ven, 18/11/2016 - 10:00

Ce n'est pas moi qui le dit http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-gens-intelligents-sont-pires...

Les patients refusent de plus en plus la chimio non pas parce qu'ils se savent condamnés mais parce que les alternatives n'ont jamais été étudiés sérieusement http://www.lesimpatientes.com/forum.asp?cid=1&id=15&pagecur=121 : ou comment la rentabilité touche de plus en plus la médecine ; ou comment la Sécu remboursement des médicaments ce qui permet à certaines firmes pharmaceutiques d'exploser leurs bénéfices au détriment de la santé des patients.

La chimio doit être utilisée qu'occasionnellement en raison de ses nombreux effets souvent fatals pour le patient...

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.