Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Cette plante qui adore piéger le frelon asiatique

0 21.06.2015 16:23
Romaric Perrocheau, directeur du Jardin des Plantes de Nantes, et la fameuse plante tueuse

Romaric Perrocheau, directeur du Jardin des Plantes de Nantes, et la fameuse plante tueuse

Photo PO-JDF

Une plante carnivore friande de frelons asiatiques a été découverte au jardin des Plantes de Nantes.

C'est presque par hasard que les spécialistes du Jardin des Plantes ont découvert les vertus de la « sarracenia » qui peuple une partie de la tourbière des plantes carnivores du célèbre parc nantais. Il faut dire que le « sarracenia » ne manque pas d'atours. Elle se présente sous la forme d'un grand tube surplombé d'un chapeau qui la protège de l'eau. « Sur la corolle d'ouverture, un léger sirop sucré attire l'insecte qui est alors pris au piège d'une feuille interne extrêmement glissante. Prisonnier, le frelon finit sa vie au fond de la tige, digéré par les sucs digestifs de la plante qui reste totalement passive dans le mécanisme de capture, n'effectuant aucun mouvement ». Après observation, une étude a montré que, sur une collecte de 200 échantillons réalisée pendant un mois, la plante piégeuse a révélé son goût immodéré pour les mouches et les frelons asiatiques (600 mouches, 600 frelons). Comme note la revue spécialisée Tela Botanica, « il est trop tôt pour crier victoire. Mais le sarracenia pourrait être planté dans des zones à protéger, telles que les ruches ou permettre de développer des pièges imitant la plante. »

Lire lundi 22 juin dans Presse Océan

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.