Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes: Défection UDI au sein de la liste de Laurence Garnier

1 28.01.2014 10:27
  • PO/EC

    Philippe Abarnou, l’un des huit représentants UDI, qui a décidé de se retirer.

  • Photo PO-NB

    Laurence Garnier (UMP) au côté d'Hervé Grélard (UDI)

Il y a de l’eau dans le gaz au sein du groupe UDI de la liste menée par Laurence Garnier (UMP) en vue des municipales à Nantes.
Philippe Abarnou, n° 46, l’un des huit représentants UDI, a décidé se retirer. Il va soutenir l’initiative de Xavier Bruckert, le président du MoDem 44, candidat déclaré à la mairie de Nantes. Il rejoint ainsi dans la démarche Adrien Baron président du Parti Radical (PR) 44 et Laurent Revranche président du Parti Libéral Démocrate (PLD) 44, ainsi que Marc James (Parti Radical) et Benoît Jolly (PLD).


Engagé à l’UDI depuis sa création à l’automne 2012, membre du conseil départemental et national, Philippe Abarnou explique : « Je me suis engagé pour les élections municipales de Nantes pour qu’il y ait une alternance au centre. Nantes ne peut se gagner que par le centre. Je me suis aperçu mercredi soir à l’annonce de la liste qu’avec seulement huit membres UDI sur 65 il n’y aurait pas de représentativité du centre dans cette liste. Je suis peut-être naïf. Je ne revendiquais pas de position d’éligibilité ».

Marc James, pressenti sur la liste de Laurence Garnier, invité mercredi dernier à la présentation, et présent sur la photo réalisée à ce moment-là, a appris quelques minutes plus tard qu’il n’était pas de l’aventure… En coulisse, certains dénoncent l’aspect trop à droite de la liste constituée par Laurence Garnier. La capacité à rassembler de la liste mise en avant par Hervé Grélard, chef de file UDI à Nantes semble mise en défaut.
Reste le silence troublant observé par Joël Guerriau, le président de l’UDI. Contacté, il n’a pas répondu à nos sollicitations.
Paradoxalement, alors que dans certaines villes, l’UDI peine à s’associer au MoDem qui opère un rapprochement à gauche, à Nantes, l’alliance voulue par Borloo-Bayrou au sein de L’Alternative se réalise en marge de l’accord local UMP-UDI. 

Eric Cabanas

Plus d'informations dans Presse Océan mercredi 29 janvier

 

Commentaires (1)

La vieille droite a pris le manche
observateur44 mar, 28/01/2014 - 14:22

dans la liste de Laurence Garnier, c'est une évidence et l'éviction de certains ainsi que la défection annoncée ce jour illustrent cette main mise de la vieille droite nantaise crypto-catho sur cette liste. A y regarder de près, on se demande même pourquoi le FN présente une liste.... car malgré ce qui fut annoncé comme une victoire de Fillon, dans ce marigot c'est la Droite Forte qui tient les manettes et il n'est guère surprenant que certains vrais centristes puissent se sentir étrangers sous ce faux sigle "d'union"..

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.