Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Déferlement de violence en ville : deux suspects écroués

0 25.07.2013 14:33

Deux hommes ont été écroués mercredi soir dans le cadre de l’enquête sur les épisodes de violence qui ont secoué le centre-ville de Nantes, dans la nuit de lundi à mardi.
Le premier, 32 ans, a été mis en examen pour tentative d’homicide volontaire. Il s'agit du conducteur de la Renault Mégane qui avait tenté de percuter un piéton devant l’entrée des urgences du CHU de Nantes.
Le second, la vingtaine, fait l’objet d’une information judiciaire pour violences avec arme et en réunion. Il apparaît comme étant l’un des auteurs de coups de cric sur une victime qui avait tenté de se réfugier en s’agrippant sur les grilles de l’hôtel de ville de Nantes.
Enfin, un troisième jeune homme est également mis en examen pour violences avec arme et en réunion. Il a été libéré à l’issue de sa garde à vue et placé sous contrôle judiciaire. Il aurait porté des coups de batte de base-ball lors de la rixe initiale, rue du Maréchal-Joffre. Lui-même a été grièvement blessé à l’arme blanche -une hache semble-t-il- dans la bagarre. Il s’est vu notifier 21 jours d’ITT.
Selon plusieurs sources judiciaires, c’est un différend opposant des habitants des quartiers Malakoff et Bottière qui est à l’origine d’une série d’affrontements particulièrement violents rue du Maréchal-Joffre, rue de la Commune et quai Moncousu.


Plus d’informations à lire demain dans Presse Océan

A lire aussi : Les réactions après les violences dans les quartiers ICI

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.