Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Demain matin, le square Mercœur s'ouvre à la circulation

3 18.06.2013 06:30
  • Jean-Pascal Hamida

    Cours d'Estienne d'Orves, vers LU

  • Image Nantes métropole

    Nouvelle connection avec la rue de Strasbourg

La nouvelle voirie qui traverse le square Mercœur en longeant la voie ferrée - les cours D'Estienne d'Orves et Kennedy déplacés plus au sud, ouvre à la circulation demain matin, "après l'heure de pointe", précise Alain Robert adjoint à l'urbanisme.

Qu'est devenu le square ? Combien d'arbres ont été abattus ? Combien seront replantés ? Visite du site en compagnie de Jean-François Cesbron, responsable centre-ville du service des espaces verts aujourd'hui dans Presse Océan.

Plus d'information ce mardi 18 juin dans les colonnes de Presse Océan.

Commentaires (3)

Sanctions...
Tatave mar, 18/06/2013 - 10:05

2014 c'est demain ! et vous pourrez tout à loisir sanctionner ces édiles incestueux de la nature que par ailleurs ils crient défendre contre vents et marées automobiles...

square élisa mercoeur
denise.lhomeau@... mar, 18/06/2013 - 07:47

Eric

Hugo écrivit en 1825 deux pamphlets pour « arrêter le marteau qui mutilait la face du pays ».

« il y a deux choses dans un édifice, disait-il, son usage et sa beauté ; son usage appartient au propriétaire sa beauté à tout le monde ; à vous, à moi à nous tous. Donc le détruire c'est dépasser son droit »

Alors de quel droit nos édiles nantaises ont pu mutiler outrageusement le square Élisa Mercoeur ?

De leur seul droit !!! car malgré les protestations, ils ont passé outre.

Et pourquoi ? pour laisser place à des voies de circulation !!!

Jusqu'à quand nous dira-t-on qu'il faut attendre la fin des travaux pour juger ?

Il n'est pas besoin d'attendre, ce qui était le cœur même de ce square, est devenu un rond point. Et on nous dit d'attendre pour voir !!!

Il n'y a aucun argument à faire prévaloir, aucun argument ne pourra justifier cet acte de vandalisme.

« C'est pitié de voir quand une terre tombe dans les mains de ces gens là ; elle se perd, disparaît » Paul Louis Couturier.

Merci Denise, je ne cite que Victor Hugo de 1832
Gilbert de Mont... mar, 18/06/2013 - 17:22

En réponse à denise.lhomeau@orange.fr - square élisa mercoeur

Il faut arrêter le marteau qui mutile la face du pays. Une loi suffirait. Qu'on la fasse. Quels que soient les droits de la propriété, la destruction d'un édifice historique et monumental ne doit pas être permise à d'ignobles spéculateurs que leur intérêt imbécile aveugle sur leur honneur ; misérables hommes, et si imbéciles qu'ils ne comprennent pas qu'ils sont des barbares ! Il y a deux choses dans un édifice : son usage et sa beauté. Son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde, à vous, à moi, à nous tous. Donc, le détruire, c'est dépasser son droit."

Victor Hugo, "Guerre aux démolisseurs", Revue des deux mondes, 1° mars 1832.
Je poste sur vous avez la parole!

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.